François Pinte (UMP) pour une fusion Bretagne – Pays de Loire

A LA UNE

17/06/2014 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – Cela s’appelle avoir de la suite dans les idées. Ou être complètement sourd, ça dépend du point de vue qu’on adopte. Dans une lettre ouverte à[ses] amis bretons, François Pinte, ancien dir-cab de Fillon et président de l’UMP 44 qu’il a conduit depuis plus d’une décennie… de défaite en défaite s’attache avec un acharnement presque affligeant à défendre la cause d’une fusion Bretagne – Pays de Loire.

Prisonnier de l’éternelle logique terrienne et parisiano-centrée française, le Versaillais Pinte traite la Bretagne de « Far West de l’Europe ». Puis déclare «à [s]es amis Bretons, favorables au seul rattachement de la Loire atlantique, qu’on ne construit pas une Région sur les ruines d’une autre et que la jeune histoire des Pays de la Loire, aussi mal née soient-ils, n’en est pas moins honorable lorsqu’on en fait le bilan d’Olivier Guichard à Jacques Auxiette, en passant par François Fillon ». Des dizaines de millions d’euros claqués en dépenses de communication, un lieu d’art régional qui défigure l’abbaye royale de Fontevraud et après 30 ans de propagande, seuls 22% des habitants du territoire qui se reconnaissent dans les Pays de Loire, quel beau bilan !

Après quoi, il essaie d’appâter les Bretons : « la Bretagne historique peut trouver toute sa place dans une grande Région en particulier en terme culturel, touristique ». Citant l’université de l’Ouest – c’est-à-dire le rapprochement dans les tuyaux mais encore inachevé des universités de Rennes I et II, Nantes, Bretagne Sud, Angers et Le Mans – il passe tout à coup à l’aéroport de Notre-Dame des Landes auquel même Air France et la presse spécialisé ne croient plus .

Et dernier boniment : « Enfin s’il faut vous donner d’autres gages, il nous revient de les faire et d’oser vous dire qu’aucun sujet ne sera tabou. Comme celui d’étudier comment vous aider à relier Brest par le TGV ». Ici, on rase gratis ! au vu des perspectives économiques et budgétaires, il n’est pas sûr que ce concours du meilleur miroir aux alouettes suffise à persuader les Bretons de la nécessité de laisser tomber le combat séculaire pour leur unité et de se laisser noyer dans un magma informe et grand-ouestien.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Afrika-ar-Su : N’eo ket mui paeet implijidi an ANC abaoe 3 miz

N'eo ket an ANC evit meriñ ekonomiezh Afrika-ar-Su (anez komz eus ar peurrest evel just) met n'eo ket evit...

Immigration et racket du contribuable. Un milliard d’euros pour l’aide médicale d’État (AME) aux migrants dans le budget 2022

Un milliard d'euros. 14 euros par Français, pris dans vos poches. Selon le projet de loi de finances annoncé...

2 Commentaires

  1. La voix de son maître Fillon. On ne construit pas une Région sur les ruines d’une autre ?
    Qu’on lui fasse bouffer ses c….
    Melenchon nous appelait aussi « ses amis bretons »
    Moi je ne suis pas leur ami.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés