Deux listes fédéralistes aux sénatoriales bretonnes

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...
22/09/2014 – 06H00 Bretagne (Breizh-info.com) – Il n’y a pas que les partis politiques français qui s’affrontent aux sénatoriales en Bretagne. Le parti Fédéraliste Européen, qui soutient les minorités opprimées, entend présenter deux listes en Côtes d’Armor et dans l’Ille-et-Vilaine. Dans ce dernier département, elle est emmenée par Jean-Jacques Page, par ailleurs chef de file de l’EAB (En avant Bretagne / En Awen Breizh), un parti breton de tendance centriste.

Les fédéralistes ont cependant deux grands handicaps : ils n’ont pas d’élu de poids et ont une implantation territoriale très limitée. Par ailleurs, les autonomistes et régionalistes bretons déjà élus votent pour les partis politiques français dont ils sont les clients : c’est à dire essentiellement pour le PS et Europe Ecologie les Verts. Ce qui ne suffira pas cependant à atténuer la déroute mémorable qui s’annonce pour la gauche aux sénatoriales. En Bretagne et ailleurs.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

1 COMMENTAIRE

  1. Vous sous-entendez que les élus UDB ne vont pas voter UDB (3 listes) ? Et que les élus MBP ne vont pas votre Trooadec (1 liste en 29) ? Drôle d’analyse.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Les notables ne votent pas pour le Rassemblement national

Vouloir être présent à toutes les consultations électorales n’est pas forcément une bonne idée. Aux récentes élections sénatoriales, les Insoumis étaient absents en Bretagne,...

Suisse, Allemagne, France. Fédéralisme et centralisme à l’épreuve de la pandémie coronavirus covid-19

L’initiative citoyenne alsacienne (ICA) nous a envoyé une de ses contributions par la plume de son président, Pierre Klein, intitulée Fédéralisme et centralisme à...

Elections européennes. Les Fédéralistes contestent le seuil d’éligibilité de 5%.

Deux semaines après les élections européennes, les Fédéralistes du Parti Fédéraliste Européen contestent le seuil d’éligibilité de 5%. Trois candidats qui figuraient sur la liste...

Le Parti Fédéraliste Européen veut « faire de l’Europe un acteur international majeur » [Interview]

Nous continuons notre série d’interview des représentants des listes engagées dans la campagne des élections européennes. Aujourd’hui, rencontre avec Jean-Jacques Page, vice-président du Parti Fédéraliste Européen. Breizh-info.com :...