Les Européens prennent-ils la place des étudiants écossais ?

A LA UNE

Immigration clandestine : les voyants sont au rouge

La Police aux frontières a récemment communiqué au Figaro le nombre d’arrestations et de refoulements d’étrangers en situation irrégulière...

Éric Roussel : « François Mitterrand n’a jamais renié ses engagements passés » [Interview]

« François Mitterrand, de l'intime au politique » sortira en version poche, dans la collection Tempus (Perrin) ce 22...

Christine Le Bozec a écrit Religion et Révolution par « refus de l’amalgame entre antireligion et anticléricalisme » [Interview]

Christine Le Bozec a longuement enseigné à l’université de Rouen où elle fût un temps doyen de la faculté...

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

24/02/2015 – 07H00 Édimbourg (Breizh-info.com) Cri d’alarme d’un professeur renommé de Strathclyde University dans le Sunday Times ce dimanche : le nombre et la proportion des étudiants écossais baissent dans les grandes universités écossaises alors que les étudiants originaires d’autres pays de l’Union européenne sont de plus en plus nombreux.

Selon le professeur Robert Wright, la cause en est une mesure adoptée par le gouvernement nationaliste : la gratuité des études supérieures pour les étudiants écossais. Le gouvernement SNP d’Alex Salmond avait juste oublié qu’une disposition des traités européens oblige l’Écosse à traiter les étudiants originaires d’autres pays de l’Union européenne comme les siens. Français, Grecs, Lettons et autres peuvent fréquenter sans bourse délier dans les prestigieuses universités écossaises, aux frais des contribuables locaux. Alors que les étudiants originaires des autres nations britanniques supportent des frais de scolarité qui peuvent atteindre 9.000 livres par an (12.000 euros) !

Les étudiants européens se sont vite donné le mot : entre 2010 et 2013, leur nombre a augmenté de 24 % en Écosse. Il était de 11.135 l’an dernier. Le nombre de places offertes est plafonné et les universités admettent les meilleurs étudiants, d’où qu’ils viennent – c’est-à-dire qu’un bon étudiant européen prend nécessairement la place d’un étudiant local moins bon. Si elle tend à faire progresser encore le niveau de leurs universités, cette compétition accrue n’enchante évidemment pas les Écossais.

Crédit photo : [cc] Mike Peel via Wikimedia Commons.
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Irlande du Nord. Un sondage indique 49% des habitants voulant rester dans le Royaume-Uni, 43% dans une Irlande unifiée

Selon un nouveau sondage d'opinion, 49% des habitants d'Irlande du Nord voteraient pour rester dans le Royaume-Uni et 43%...

Montreuil-sur-Ille (35). Un blessé grave après une bagarre au couteau

A Montreuil-sur-Ille, petite commune au nord de Rennes, une violente bagarre a éclaté mardi soir, sur le parking du...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.