Les Européens prennent-ils la place des étudiants écossais ?

A LA UNE

Victor Aubert (Acadamie Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

24/02/2015 – 07H00 Édimbourg (Breizh-info.com) Cri d’alarme d’un professeur renommé de Strathclyde University dans le Sunday Times ce dimanche : le nombre et la proportion des étudiants écossais baissent dans les grandes universités écossaises alors que les étudiants originaires d’autres pays de l’Union européenne sont de plus en plus nombreux.

Selon le professeur Robert Wright, la cause en est une mesure adoptée par le gouvernement nationaliste : la gratuité des études supérieures pour les étudiants écossais. Le gouvernement SNP d’Alex Salmond avait juste oublié qu’une disposition des traités européens oblige l’Écosse à traiter les étudiants originaires d’autres pays de l’Union européenne comme les siens. Français, Grecs, Lettons et autres peuvent fréquenter sans bourse délier dans les prestigieuses universités écossaises, aux frais des contribuables locaux. Alors que les étudiants originaires des autres nations britanniques supportent des frais de scolarité qui peuvent atteindre 9.000 livres par an (12.000 euros) !

Les étudiants européens se sont vite donné le mot : entre 2010 et 2013, leur nombre a augmenté de 24 % en Écosse. Il était de 11.135 l’an dernier. Le nombre de places offertes est plafonné et les universités admettent les meilleurs étudiants, d’où qu’ils viennent – c’est-à-dire qu’un bon étudiant européen prend nécessairement la place d’un étudiant local moins bon. Si elle tend à faire progresser encore le niveau de leurs universités, cette compétition accrue n’enchante évidemment pas les Écossais.

Crédit photo : [cc] Mike Peel via Wikimedia Commons.
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Hellfest 2022. Metallica, Guns n’roses, et 7 jours de concerts

La direction du Hellfest ne fait pas les choses à moitié. Elle vient d'annoncer une édition 2022 qui s'annonce...

Non à la peste éolienne ! Par Patrice Cahart

Ancien inspecteur général des Finances et ancien président du conseil d'administration de la Bibliothèque nationale, Patrice Cahart est avant...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Faut-il se réjouir de la victoire des nationalistes en Ecosse ? [L’Agora]

Faut-il se réjouir de la victoire des nationalistes en Écosse ? Une fois passée l’euphorie d’un week-end triomphant notamment chez ceux qui espèrent que la...

Elections en Ecosse. Un sondage prédit une forte majorité pour les indépendantistes

Les partis PRO-INDEPENDANCE pourraient obtenir 80 sièges au Parlement écossais après le 6 mai, lors des élections, selon un récent sondage. Une enquête de...

Le SNP demande des milliards de dollars en compensation du Brexit, pour l’Écosse

Le SNP (Scottish National Party, gauche indépendantiste écossaise) demande des milliards de dollars en compensation du Brexit, pour l'Écosse. Le parti pro-indépendance demande à...

La langue gaélique sur le point de mourir en Écosse ?

Le gaélique écossais est en danger de disparition, selon le secrétaire aux finances du pays. Kate Forbes, du Parti nationaliste écossais (SNP) qui souhaite développer...