Nudistes : la mairie de La Turballe veut clore la polémique

31/08/2015 – 07H30 Saint-Nazaire (Breizh-info.com) – Le ridicule ne tue pas, mais il fait peur. Alors que le maire de la Turballe a réduit de 220 mètres la plage qui  est réservée aux nudistes et que la police municipale de La Turballe fait depuis le début de l’été la chasse à ces derniers, la municipalité  aurait finalement décidé de faire marche arrière. Une reculade qui n’est sans doute pas étrangère à la pétition lancée par le collectif des nudistes, pétition qui a récupéré 700 signatures en quelques jours.

Turballais, Philippe Glaud est l’un des chefs de file du collectif de nudistes décidés à défendre leur plage – tout au bout de la pointe sablonneuse de Pen Bron, où ils viennent chaque été depuis plusieurs décennies. « Les policiers municipaux vont nous fiche la paix et nous allons avoir un rendez-vous en début de saison prochaine avec le maire pour trouver un accord », explique-t-il. « Nous ne voulons pas entrer dans la polémique politique, seulement régler le problème ». Les nudistes proposent une solution pour « couper la poire en deux » et sortir du conflit par le haut : « ramener la limite au statu quo ante », c’est à dire jusqu’au bout de la pointe de Pen Bron et « établir un chenal à 45° par rapport à la plage pour les kite-surfeurs ».

Philippe Glaud estime que « les nudistes peuvent coexister en paix avec les autres usagers de la plage comme cela se fait depuis des décennies ». Il tient à indiquer que « jusqu’alors, les policiers municipaux ont été très coopératifs et ils ont à priori reçu l’ordre de ne pas verbaliser » et espère que « nous trouverons un accord avec la municipalité ».

Ce n’est pas l’avis de Michel, un Turballais lui aussi nudiste, et très au fait du fonctionnement de la municipalité : « c’est un dossier éminemment politique, et comme pour beaucoup de dossiers locaux, ce n’est pas Branchereau [le maire] qui commande. C’est plutôt le premier adjoint. Or tout le monde sait à La Turballe qu’il n’aime pas beaucoup les nudiste. Il est persuadé qu’à Pen Bron il n’y a que des homos parmi les nudistes… ce qui est très loin de la réalité. Il y a essentiellement des anciens soixante-huitards et des touristes étrangers. »

 Photo :DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

2 réponses

  1. la point de PEN BRON est une plage pour les handicapés pour son accès facile et pour les familles avec de jeunes enfants qui peuvent se baigner sans risques car a cet endroit la plage est plate , les naturistes n’ont aucun droit , c’est une tolérance depuis des années, donc chacun a sa place en se respectant mutuellement et il n’y aura pas de problèmes…

  2. et quand bien même il n’y aurait que des homosexuels naturistes ,cela ne change rien ,cette tolérance ne nuit à personne .Déja on dit naturiste et pas nudiste ,ça c’était avant du temps des gendarmes

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !