Saint Thégonnec (29). Olivier le Bras, seul «ouvrier » de la liste Le Drian

A LA UNE

30/10/2015 – 08H00 Saint-Thégonnec (Breizh-info.com) – On pouvait espérer que Jean-Yves Le Drian donnerait une autre allure à sa liste. A la veille d’entamer un troisième mandat, son poids politique et la disparition de la concurrence (Marylise Lebranchu) lui donnaient toute facilité pour entreprendre de l’ouvrir.
C’est-à-dire d’affirmer une sensibilité plus « Le Drian » que parti socialiste. Ses relations dans le patronat breton pouvaient lui permettre d’attirer quelques chefs d’entreprise. Habitué de l’Institut de Locarn, Le Drian connait tous ceux qui comptent. De la même manière, récupérer deux ou trois élus de  » droite  » relevait également du possible. Les déçus de la liste Le Fur ne manquent pas ! Toutes celles et ceux qui ont compris qu’au delà de la cinquième place dans chaque section départementale, l’élection – ou la réélection – est impossible.

« On n’a pas pris de gens de droite pour ne pas brouiller les pistes » confie Loïg Chesnais-Girard, directeur de campagne de Le Drian. Ce dernier reconnaît avoir été courtisé par beaucoup d’élus de l’opposition. Comme l’atteste le sondage BVA, Le Drian brasse large. « C’est un candidat attrape-tout » analyse Frédéric Dabi, directeur de l’Ifop. « Il capte près de 3 électeurs présidentiels sur 10 de Jean-Luc Mélenchon, mais aussi de François Bayrou ainsi que  14% de l’électorat 2012 de Nicolas Sarkozy » (Paris Match, 22 octobre 2015).

Or la liste de Jean-Yves Le Drian conserve le profil habituel d’une équipe « de gauche » : cadres de la fonction publique, profs, consultants, conseillers en communication, chargés de mission …on ne peut donc pas dire que cette liste soit le reflet du peuple breton.

En cherchant bien parmi les 91 membres de la liste, on trouve un seul ouvrier authentique. Il s’agit d’Olivier Le Bras, ancien leader syndical de Gad, ancien Bonnet rouge,  adjoint au maire de Saint-Thégonnec. Sur la liste du Finistère, on lui a mis comme activité : « en reconversion ».
Sur la liste de l’Ille-et-Vilaine figure un vieux de la vieille, Eric Berroche (PCF) qui est dit « ouvrier» …il y a bien longtemps …En effet, l’intéressé est un cumulard. Bon teint : adjoint au maire de Rennes, conseiller communautaire de Rennes métropole et président du groupe communiste au conseil régional. Il n’a plus le temps de mettre un pied dans une usine !

Figure emblématique de la section rennaise du PCF, M. Berroche est en rupture, comme Gérard Lahellec, avec sa fédération. Ayant à choisir entre le Front de Gauche et Le Drian, ils ont joué gagnant, en rejoignant le ministre.

 Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes s’impose avec la manière à Colomiers (23-29)

Le RC Vannes est de retour pour leur jouer un mauvais tour ! Vendredi 26 novembre, le XV Breton...

Liverieg : Tapet o laerañ el Lidl, ar Romez a ziskenn he c’hulotenn

D'ar 26 a viz du ez eus bet kondaonet ur Roumanez gant lez-varn Roazhon evit "emziskuzh seksel" ha "laeradenn"....

4 Commentaires

  1. Il y a un peu plus d’un an, il avait trahi les Bonnets Rouges dans le cadre de l’affaire Eric Nodé, qui consistait en la neutralisation de l’ABBR, par kabbale contre les éléments identitaires et révolutionnaires qui auraient pu impulser une dynamique vraiment subversive à ce mouvement populaire. Rien d’étonnant à ce qu’il figure sur la liste de Jean-Yves Le Drian. Dalc’homp soñj !

    • En effet : Ouvrier et voter Socialiste !
      ça montre le niveau du citron. Complètement pressé.
      Corinne Nicole avec Troadec, c’est le même genre de personnage.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés