Réserve parlementaire 2015. Rogemont, Clergeau, Raimbourg (PS) dans le top 30 des gros chèques

clergeau

02/03/2016 – 06h45 Nantes (Breizh-info.com) – L’utilisation de la « réserve parlementaire » par les députés en 2015 a été publiée, lundi 29 février, sur le site de l’Assemblée nationale. L’occasion de voir ce que les élus du peuple font de cette enveloppe d’argent public dont beaucoup de citoyens réclament la  suppression. Cette réserve est en effet jugée comme un véritable appel d’air en faveur du clientélisme et des petits arrangements locaux.

Dans le Top 30 des gros chèques émanant de l’Assemblée nationale, outre la palme d’or des 360 000 € attribués par la présidence de l’Assemblée nationale (Claude Bartolone, PS) pour l’aide aux réfugiés,  on retrouve trois députés PS bretons. Marcel Rogemont, député d’Ille-et-Vilaine, a ainsi attribué 111 500 euros à la commune de L’Hermitage (35). Marie-Françoise Clergeau a fait un chèque de 100 000 euros à sa chère commune de Nantes et Dominique Raimbourg, élu de Loire-Atlantique, a donné 95 000 euros à Escalade Entreprises, association qui « fédère près de 150 responsables d’entreprises, qui se rencontrent, échangent, s’enrichissent mutuellement et s’engagent sur le territoire.».

Marcel Rogemont aime beaucoup la commune de L’Hermitage, puisqu’il offre 3 000 euros au club de football de la commune. Sept mille euros sont également attribués aux Ateliers du Vent, et 1 000 euros à la très militante et archi subventionnée Ligue de l’Enseignement.

Marie-Françoise Clergeau verse également 20 000 euros au syndicat national des radios libres, 10 000 euros à l’association Paq’la lune, « devenue une association culturelle d’éducation populaire qui a l’ambition de contribuer à la promotion de l’égalité des chances et du lien social en plaçant les habitants au coeur de ses projets » – tout un programme. Dix mille euros également à Gynécologie sans frontières, récemment venue en aide aux migrants de Calais. Le reste de la réserve est saupoudré entre des associations mémorielles (mémoire de la déportation), communautaires (5 000 euros pour l’Association des Maghrébins seniors nantais) , ou « artistiques » (le détail ici). L’an passé, elle avait distribué 10 000 euros au centre LGBT.

Dominique Raimbourg subventionne lui aussi la Ligue de l’Enseignement, mais aussi l’association « Joie et détente » ou encore quelques clubs sportifs locaux (le détail ici).

A noter que depuis la publication des montants dépensés dans le cadre de la réserve parlementaire, les députés ou sénateurs ne semblent pas demander le moindre compte (avec publication de rapport d’activité et financier à la clé) sur l’utilisation qui est faite, précisément, de l’argent qu’ils attribuent.

A suivre, le palmarès des subventions communautaristes et militantes pour la Bretagne.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS