Linky. Pour les industriels de l’énergie, les compteurs intelligents ne seraient pas utiles

A LA UNE

18/06/2016 – 08H15 ‑Europe (Breizh-info.com) –Plusieurs délégués de l’industrie ont déclaré que la transition européenne vers un réseau électrique intelligent pourra se passer de compteurs intelligents. C’est le journal Euractiv qui le rapporte évoquant la convention annuelle de l’association européenne de l’électricité – Eurelectric – organisée à Vilnius début juin.

Alors que la Commission européenne, mais aussi ERFD avec le compteur Linky vantent le « compteur intelligent » – contesté en France – il existerait en effet des moyens plus efficaces – comme une intégration plus rapide des renouvelables, le développement des réserves d’énergie ou encore une meilleure gestion de la demande d’énergie.
Lors de cette conférence, les bénéfices réels des compteurs intelligents ont été remis en question. L’Allemagne, première puissance de l’Union Européenne va d’ailleurs à l’encontre des lois européennes en ne prévoyant aucun lancement national de ces nouveaux compteurs.
Les Etats membres de l’Union Européenne doivent en effet mettre en place, d’ici 2020, des compteurs intelligents, avec pour objectif de remplacer 80% des compteurs électriques. Les conclusions de la conférence de Vilnius pourrait bien changer la donne.

« Par ailleurs, les pays qui se sont lancés dans l’installation de compteurs intelligents, comme le Royaume-Uni, se sont heurtés à des obstacles pour terminer le déploiement, car certains compteurs ne pourraient plus fonctionner si le consommateur décide de changer de fournisseur d’énergie», explique Euractiv tandis que Markus Merkel, membre du conseil d’administration du gestionnaire de réseau de distribution allemand EWE, a déclaré lors de la conférence Eurelectric que les compteurs intelligents en Allemagne ne présentaient pas de rentabilité positive. Selon lui, les compteurs seraient plus utiles pour les Allemands s’ils fournissaient les données en temps réel de la consommation d »énergie. Actuellement, les compteurs ne donnent que des écarts d’environ 15 minutes.

Toujours selon Euractiv, Laurence Carpanini, responsable des solutions intelligentes pour l’énergie chez IBM, a fait écho à cette remarque sur les données en temps réel. « Je ne vois pas les compteurs intelligents comme des moteurs de changement – nous n’en avons pas vraiment besoin ».

Le porte-parole de la Commission européenne, un bureaucrate non élu et n’ayant pas la compétence des industriels de l’énergie, n’a fait aucun commentaire à ses conclusions, manifestement ennuyé.

« Les bases d’un déploiement des compteurs intelligents en Europe ont été jetées en 2006 dans une directive européenne sur les services énergétiques et l’efficacité énergétique dans les utilisations finales. La loi demandait aux États membres de s’assurer que les consommateurs d’énergie et d’eau étaient équipés de compteurs individuels et recevaient des informations de facturation précises, notamment avec le temps de consommation. Les directives sur le gaz et l’électricité du troisième paquet européen pour l’énergie, adopté en 2009, obligent les États membres à préparer un calendrier pour l’introduction de systèmes de mesure intelligents. Dans le cas de l’électricité, au moins 80 % des consommateurs devraient être équipés en compteurs intelligents d’ici 2020, à la suite d’une évaluation coûts-bénéfices. La directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments demande aussi aux États européens « d’encourager la mise en place de système de comptage intelligent » lors de la construction d’un bâtiment ou d’une rénovation.», peut-on lire encore sur Euractiv.

Les conclusions des industriels pourraient constituer un véritable camouflet pour la Commission européenne ainsi que pour les responsables des États membres ayant investi massivement dans ces nouveaux compteurs « intelligents ».

Crédit photo  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Sandrine Rousseau (EELV) : « Je serai la surprise de cette élection présidentielle »

La candidate au deuxième tour de la primaire écologiste pour la présidentielle Sandrine Rousseau est l'invitée de Bruce Toussaint. https://www.youtube.com/watch?v=9qKSnWTH1gc Crédit...

Cyclisme. Le Tour de Bretagne 2021, c’est parti ! [Le profil et la liste des participants]

Le Tour de Bretagne cycliste revient pour une édition 2021 au parcours relevé et avec un plateau ambitieux. La...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés