udb-kevre-breizh

10/10/2016 – 08H15 Rennes (Breizh-info.com) – Parmi les manifestants favorables à l’immigration lors de la manifestation de Trégunc du 6 octobre 2016, on notait la présence de responsables de « Kevre Breizh, coordination des associations culturelles de Bretagne ».

L’association avait en effet appelé au rassemblement « pour l’accueil des réfugiés et contre le Front national et les discours de rejet de l’autre et de haine. De Trégunc à Trébeurden et partout en Bretagne où des personnes, hommes, femmes, enfants, cherchent refuge, la Bretagne doit maintenir sa tradition d’ouverture et de solidarité face à des drames humains ».

Un appel au message clairement politique, qui ne rentre pourtant pas dans les statuts de l’association : «  développer et promouvoir la culture bretonne, les langues spécifiques de Bretagne, le breton et le gallo, de son patrimoine matriel et immateriel, la défense des droits culturels des bretons et le soutien mutuel à ses membres dans le cadre de ses principes fondamentaux; rassembler les associations et favoriser leur coordination; soutenir et apporter des aides à leurs actions, mutualiser des moyens; permettre leur représentation collective auprès des institutions à tous les niveaux et en particulier au niveau des 5 départements bretons, de la région de Bretagne, des institutions de la république française, de l’union européenne, du conseil de l’Europe et des nations unies, permettre les échanges et les relations avec les autres coordinations associatives à tous les niveaux, faire toute proposition aux institutions et à ses différents partenaires, engager toute voie de droit et toute poursuite judiciaire dans ces objectifs. ».

Dès lors, plusieurs élus régionaux du Front national, comme Patrick le Fur (Finistère) ainsi que d’autres mouvements politiques comme Adsav, s’étonnent que cette association puisse recevoir de nombreuses subventions des collectivités bretonnes, tout en étant engagée politiquement. La Région Bretagne a en effet attribué 49 000 € à Kevre breizh en subvention de fonctionnement pour 2015, puis la même somme en 2016. (55 000 € en 2013). Impossible de trouver le moindre rapport d’activité de l’association sur Internet, ni auprès du Conseil Régional malgré nos sollicitations. Opaque donc…

De l’argent public distribué à une association « culturelle » que l’on retrouve pourtant toute l’année engagée dans un « combat politique contre l’extrême droite ». Un appel en janvier 2016 à manifester contre l’extrême droite, une exclusion du Front national d’un débat sur les langues régionales à Quimper fin 2015, la liste est longue.

Outre les subventions directement accordées à Kevre Breizh, les associations regroupées en son sein percoivent également des millions d’euros en subvention : Kevre Breizh réunit en effet 27 associations culturelles bretonnes subventionnées aux échelons locaux, départementaux et régionaux comme nous l’avions déjà fait remarquer précédemment.

Curiosité, Kevre Breizh, association choyée financièrement par la Région Bretagne, est présidée par Tangi Louarn. Il s’agit du fils du militant nationaliste breton Alan Louarn, et du frère de Lena Louarn, vice présidente … du conseil régional de Bretagne ( 2ème mandat) et amie proche de Jean-Yves Le Drian. Entre amis et en famille, on ne se refuse rien …

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

3 Commentaires

  1. Une association pareille ne devrait pas exister.De plus leurs adhérents n’ont qu’a prendre à leur charge 1ou2 immigrants ce qui serait normal.

  2. Cette association qui ne coordonne qu’elle-même, c’est-à-dire pas grand chose, a pour objet de développer et promouvoir la culture bretonne et de défendre les droits culturels des Bretons. Elle sort complètement de son objet social en participant à une manifestation politique. Cela devrait lui valoir le non-renouvellement de sa subvention l’an prochain. A moins que la Région n’attribue ses subventions sur des critères politiques ? Le test sera révélateur.

Comments are closed.