Vannes. Ouverture d’une nouvelle mosquée à Kercado

Mosquée Vannes Kercado

22/06/2017 – 06h40 Vannes (Breizh-Info.com) – Ouverte depuis début mai dans la plus grande discrétion, la mosquée de Kercado à Vannes est un symbole de l’augmentation significative de la population musulmane dans une ville qui fût longtemps préservée de l’immigration extra-européenne.

Une mosquée imposante mais pas de minaret

La ville de Vannes comptait déjà une salle de prière dans le quartier sensible de Ménimur et une mosquée turque dans laquelle les musulmans arabes venaient régulièrement prier.
La mosquée turque de la ville était d’ailleurs au centre d’une polémique en décembre 2014 à propos de son extension.

Avec cette nouvelle mosquée dans la quartier sensible de Kercado, les nombreux musulmans vannetais seront ravis. Avec 400 m² au sol et trois niveaux pour 831 m² en tout, la moquée – imposante mais dépourvue de minaret – pourra accueillir de très nombreux fidèles. Outre la salle de prière pour les hommes et celle pour les femmes, on y trouve une salle « polyvalente », trois salles de cours, des bureaux et des salles d’ablutions.
Salim Keghouche confiait en outre au Télégramme que la mosquée n’avait pas encore d’imam officiel.

Quelle capacité d’accueil et quels financements ?

La capacité de la mosquée de Kercado pose question.
Celle-ci était annoncée comme pouvant recevoir 200 personnes en 2013. Ce qui correspond d’ailleurs à la surface de la salle de prière (228 m² pour les hommes et 80 m² pour les femmes). Désormais, la capacité d’accueil est relevée à 300 personnes.

Mieux encore, pendant le ramadan, ce sont près de 350 familles qui se rendront dans les lieux chaque jour selon Ouest-France. Ce qui pose inévitablement question… La salle de prière ne déborderait-elle pas sur la salle « polyvalente » ?

Question d’importance car plusieurs mosquées françaises mettent en place des « centres culturels » qui permettent une subvention publique ou la location d’un terrain municipal. Et les salles des « centres culturels » se retrouvent parfois utilisées comme salles de prière

En 2010, c’est bien une association « socioculturelle et sportive », présidée par Salim Keghouche, qui a fait la demande d’un lieu de culte. Un bail emphytéotique est signé avec la ville de Vannes. Le loyer du terrain à l’année s’élève à 4 000 €, soit moins de 334 € par mois.
Mais, en décembre 2012, l’association La Libre pensée contestait le bail octroyé par la mairie. Pour elle, il s’agissait d’une manière détournée pour la municipalité de subventionner un culte.
Finalement, après intervention de la préfecture, la construction avait pu continuer.

Aujourd’hui, Salim Keghouche se défend de tout financement public de la mosquée. La mosquée aurait été intégralement construite grâce à des dons privés. Et les travaux effectués en partie par des artisans « donateurs ».
Tout serait donc réalisé dans les règles de l’art selon lui.
Reste que pour un Vannetais qui nous a fait parvenir un courrier à ce sujet, l’ouverture de ce nouveau lieu de culte musulman a du mal à passer : « Une mosquée au pays des calvaires et des menhirs, voilà qui devrait couvrir de honte les Bretons… »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !