Saint-Nazaire. Un élu FN poursuivi à la demande d’une association musulmane

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

14/12/2017 – 07h20 Saint-Nazaire (Breizh-info.com) – A  l’occasion de la fête de l’Aïd, les musulmans  égorgent selon un rituel précis  – l’animal ne doit pas être étourdi avant sa mise à mort – un   mouton ou une chèvre. Ainsi, chaque année  plus de 100  000 animaux sont sacrifiés en France. Cet abattage fait, en principe,  l’objet  d’une stricte règlementation.

En septembre 2016, Jean-Claude Blanchard, conseiller municipal FN de Saint-Nazaire et conseiller régional, avait dénoncé, dans un communiqué de presse, la mise à disposition d’un gymnase de la ville par le maire PS David Samzun à l’occasion de l’Aïd. Induit en erreur par une information peu fiable, l’élu avait suggéré que des animaux avaient été sacrifiés dans cette salle. Aussitôt averti de son erreur, l’élu avait fait un rectificatif et s’était excusé publiquement devant l’association culturelle  musulmane de Saint-Nazaire (ACM). Celle-ci défend sur son site «  un islam, simple, clair, net et sans étiquette », insistant sur son côté fraternel.

Le dirigeant de l’association décida quand même de porter plainte contre l’élu nazairien ainsi que l’antenne locale de la très laïque Ligue des Droits de l’Homme . Le procureur de la République tenta de concilier les parties pour éviter un procès inutile, mais le dirigeant musulman persista dans le maintien de sa plainte.

Une consignation de 1500€ était demandée par le tribunal pour que la plainte soit jugée recevable. Le représentant musulman argua le 7 mars lors de l’assignation que son association n’ayant qu’une centaine d’adhérents qui payent 20 € de cotisation n’en avait pas les moyens. Le procureur réduisit la consignation à 300 €… L’association réclamait 2000 € de préjudice, publication dans la presse locale, affichage en mairie…

L’audience du procès a eu lieu au tribunal le 12 décembre. Cette fois le MRAP s’était associé à la plainte. Au début de  sa plaidoirie, Maître Pichon  l’avocat de l’élu nazairien interrogea le président de l’association musulmane : « Qu’est ce que l’Aïd » ? Et celui-ci de répondre : «   une  fête familiale, religieuse, un moment de partage et de fraternité ». C’est donc l’avocat du prévenu qui apporta quelques précisions sur l’Aïd :  égorgement sans étourdissement préalable, ce qui est dérogatoire à la loi générale. Il se fit dans sa plaidoirie le défenseur de la liberté d’expression et de la libre critique de la religion musulmane comme  de la religion catholique. De leur côté, les avocats des parties civiles construisirent, plaidèrent, comme on pouvait s’y attendre, autour de quatre thèmes : stigmatisation, diffamation , préjudice et réparation… Celui de l’ACM concluant : «  le FN serait-il devenu une association de défense des animaux » ?

Sur son site le MRAP met en garde,(en usant de l’écriture inclusive) : « Les représentant.e.s  du comité local continueront à rester vigilant.e.s envers les membres du FN qui savent jouer avec les mots, les limites de la loi pour éviter d’être condamné.e.s. »

Délibéré le 23 janvier.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

2 Commentaires

  1. Ces associations de quelques dizaines d’adhérents utilisent les tribunaux ( juges de gauche franc-maçons pour la plupart) pour se faire une cagnotte et de la pub…à chaque rendu « d’injustice « un nombre élevé de français prennent conscience qu’il faudra équarrir et déraciner cet arbre pourri qu’est la république des frères

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Aïd Al-Adha. « Vous les femmes musulmanes, tâchez d’obéir au doigt de vos maris »

Les lecteurs de Breizh Info ne le savent peut-être pas mais en ce moment le monde musulman fête L'Aïd Al-Adha ou la "fête du...

Quatorze siècles de guerre entre l’Islam et l’Occident [Vidéo]

Dans le numéro 310 de l'émission Passé-Présent du 6 juillet dernier sur TVLibertés, Philippe Conrad commente le contenu de « L’Épée et Le Cimeterre...

Saint-Nazaire 2 : Rescapé du premier tour, le seul binôme RN de Loire-Atlantique en lice au second tour

Rescapé du formidable fiasco du premier tour des départementales – plus de sept électeurs de Loire-Atlantique sur 10 ne sont pas allés voter, alors...

Deux binômes du Rassemblement National pour l’estuaire, Saint-Nazaire et la Brière

Les 20 et 27 juin, les électeurs de Loire-Atlantique sont appelés aux urnes pour élire le nouveau Conseil départemental. Il y a 31 cantons...