page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Controverse sur la Terreur : Jean-Joël Brégeon vs Jean-Clément Martin

Les confrontations entre historiens sont toujours éclairantes. Ainsi, le 29 décembre dernier, l’émission Historiquement show, présentée par Jean-Christohe Buisson sur la chaîne Histoire,   avait invité Jean-Clément Martin, pour son livre « La Terreur. Vérités et légendes » (Perrin), Jean-Joël Brégeon, auteur avec Gérard Guicheteau d’un ouvrage sur « Les tyrannosaures de la République »  (Éditions du Rocher) et Tamara Kondratieva pour son livre « Bolcheviks et Jacobins. Itinéraire des analogies » (Les Belles Lettres).

Comme on pouvait s’y attendre, Jean-Clément Martin soutient que la Terreur n’a jamais existé. Selon lui, c’est une invention des thermidoriens après la chute de Robespierre. Une thèse que Jean-Joël Brégeon s’est empressé de démolir, exemples à l’appui. « Moi, ce qui m’intéresse ce sont les faits », dira-t-il. Les “tyrannosaures de la République” qu’il évoque ont bien existé. Et leurs paroles, leurs écrits et leurs actes témoignent de la réalité de la Terreur en action. Loin de l’abstraction évoquée par Jean-Clément Martin, Brégeon énonce des faits. Irréfutables.

Face à cet implacable réquisitoire, l’avocat de Robespierre qu’est J.C. Martin reste coi. Une excellente émission, à diffuser sans modération.

Voir l’émission, c’est ici.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Controverse sur la Terreur : Jean-Joël Brégeon vs Jean-Clément Martin”

  1. Pschitt dit :

    Intéressante émission. Jean-Clément Martin se fonde essentiellement sur ce qu’ont dit ou écrit Robespierre et les siens : il n’y a pas eu de Terreur parce que, sauf exceptions, ils n’ont pas appelé la Terreur de leurs voeux. A ce compte-là, la Shoah n’aurait pas existé parce que Hitler n’en a jamais parlé. L’étude des textes est un exercice plus simple sans doute que la recherche des faits, mais on sait bien que les auteurs des textes cherchent souvent à se donner le beau rôle. Jean-Joël Brégeon a raison de rappeler que l’important, ce sont les faits.
    Il a raison de rappeler aussi que certains révolutionnaires ont renâclé devant ce qu’on leur demandait de faire — et ces scrupules dangereux sont probablement plus révélateurs que les propos officiels d’un camp ou de l’autre.

  2. Coincoin dit :

    Normal, J.J. Brégeon est un excellent historien qui sait de quoi il parle, il suffit de lire sa biographie de Carrier.

  3. […] Controverse sur la Terreur : Jean-Joël Brégeon vs Jean-Clément Martin […]

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Terreur politique en Allemagne : Le ministre de l’Intérieur envisage d’interdire les rassemblements privés d'”extrémistes de droite”.

Découvrir l'article

Environnement

Terreur écologiste et Radars. Vous serez bientôt flashé sur certaines voies si vous êtes seul dans votre véhicule

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Avant le Tour de France 2022, dix livres à lire sur le cyclisme

Découvrir l'article

Histoire

Tempêtes Lothar. Retour sur le week-end de Noël de Décembre 1999 en Bretagne

Découvrir l'article

Histoire, NANTES

Peste, typhoïde : les grandes épidémies qui ont décimé Nantes dans le passé

Découvrir l'article

Histoire, Vidéo

La Terreur et la Révolution française par Reynald Secher

Découvrir l'article

NANTES, Tribune libre

Où est Steve ? De l’urgence de retrouver la Loire [L’Agora]

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire, Local, NANTES

Nantes. Une plaque commémorative pour les noyades de 1793

Découvrir l'article

Tribune libre

La Terre est plate et la Terreur un fantasme

Découvrir l'article

Culture

Fest-noz symphonique. Quand la musique bretonne rencontre le classique

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky