Belfast. Un défilé en tenue militaire pour la « Easter Parade » ?

belfast_saoradh

22/02/2018 – 6 h 15 Belfast (Breizh-info.com) – Le groupe républicain et dissident Saoradh — que nous avions présenté ici — a annoncé son intention de défiler en tenue militaire, durant les commémorations de l’Easter Rising (la « Easter Parade »), pour Pâques, à Belfast, Irlande du Nord.

Le projet de marche a été déposé pour le samedi 31 mars, lendemain du Vendredi saint, mais pas encore validée par la commission des parades.

Les Républicains entendent marcher de Divis Street jusqu’au cimetière de Milltown (là où se trouve le carré de l’IRA où reposent ses soldats), aux côtés de huit autres formations, toutes opposées aux accords de paix du Vendredi saint. D’où le fait que ce défilé dénote par rapport aux autres parades, traditionnelles.

Saoradh a déclaré que cet anniversaire serait « une occasion pour ceux qui continuent légitimement à lutter pour la liberté irlandaise par tous les moyens nécessaires de se rappeler à nouveau à la lutte en cours pour mettre fin à l’occupation britannique de notre pays ».

Pour le parti républicain, la révolution de Pâques 1916 fut une « révolution inachevée » à prolonger. « Nous sommes d’avis que, si le déni de l’autodétermination nationale et de l’occupation britannique se poursuit, la révolution armée se poursuivra aussi. » a déclaré le groupe. « Ceux qui restent fidèles aux principes de la proclamation de 1916 doivent se consacrer publiquement à la réalisation de cette vision. C’est pourquoi, collectivement, par le biais de la politique radicale, des communautés organisées et d’autres moyens, la lutte contre l’occupation doit se poursuivre. »

Deux défilés de Pâques semblables à Coalisland et à Derry ont déjà eu lieu les années précédentes avec en tête des hommes et des femmes masqués portant des bérets noirs, des lunettes de soleil et des vêtements de style militaire. Environ 2000 personnes avaient participé à cette marche l’an passé dans la cité du Bloody Sunday.

Une manifestation qui avait déclenché la colère des unionistes et des loyalistes, qui avaient dénoncé une provocation et réclamé des arrestations. Aucune poursuite n’avait été engagée.

En raison des échecs des négociations entre loyalistes et républicains en Irlande du Nord, cette partie de l’Irlande connait actuellement un certain regain de tension. On note notamment une augmentation des règlements de compte entre communautés, les « punishment shooting », et les autorités sont inquiètes et à l’affût du moindre dérapage, à quelques semaines du début de la saison des marches.

Belfast. Des milliers d’Irlandais commémorent l’insurrection de Pâques 1916 [photos]

Depuis l’accord du Vendredi Saint, il est par ailleurs à noter que plus de personnes se sont suicidées en Irlande du Nord qu’elles n’ont été tuées par la violence politique lors des troubles de 1969 à 1997, comme l’ont révélé les dernières statistiques régionales sur le suicide.

Environ 4 500 suicides ont été enregistrés dans la région depuis l’accord de Paix, tandis qu’on estime à 3 600 le nombre de personnes à avoir trouvé la mort dans des fusillades, des bombardements et d’autres meurtres pendant les Troubles. Pour certains experts médicaux, il s’agit d’une crise médicale majeure en Irlande du Nord et la santé mentale des Nord Irlandais (+ 25% de maladies mentales en plus par rapport à l’Angleterre) les inquiète, en raison des répercussions que cela pourrait avoir politiquement (et vice-versa).

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !