Si les récentes actions de Génération identitaire ont été condamnées sans surprise par toute la gauche hexagonale, ce sont désormais 50 responsables de droite qui dénoncent également l’organisation.

Génération identitaire, d’une tribune à l’autre

L’action menée par les 22 militants de Génération identitaire le 5 octobre dernier au siège de l’ONG pro-migrants SOS Méditerranée à Marseille n’en finit pas de fair couler de l’encre. Les militants en question avaient ainsi fait l’objet d’une arrestation avant d’être mis en examen pour « violences en réunion », « séquestration », « participation à un groupement en vue de commettre des violences » et « enregistrement et diffusion d’images violentes ».

Il y a quelques jours, Breizh-info.com s’était fait l’écho d’un appel porté par 56 personnalités du monde médiatique et politique (et publié par Valeurs Actuelles) qui demandait l’abandon des poursuites à l’encontre de ces 22 jeunes Européens.

Mercredi 24 octobre, c’est une autre tribune, hostile cette fois aux militants de Génération identitaire, qui est parue dans L’Obs. Mais, fait plutôt surprenant, celle-ci est à l’initiative de l’Union des jeunes pour le progrès, un mouvement de jeunes gaullistes. Le texte, que nous retranscrivons ci-dessous et signé par 50 personnalités, résonne comme la réponse d’une partie de la droite et du centre à la demande de clémence évoquée précédemment :

Crédit photos : Compte Twitter Romain Espino
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine