Valérie Coussinet, l’étoile montante de l’UDB, a de grandes ambitions

A LA UNE

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Les deux Irlandes et la diaspora. Anne Groutel évoque ces 70 millions d’Irlandais qui vivent ailleurs dans le monde [Interview]

Anne Groutel est maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et docteur en études irlandaises. Chercheuse, elle est...

On sent qu’avec Valérie Coussinet, l’étoile montante de l’UDB, devenue « responsables des affaires intérieures » de l’UDB, ça va barder. Bien décidée à prendre à bras le corps les grands sujets de l’heure (« recomposition à gauche » et immigration), elle affirme sans rire : « Tout est en place pour aborder sereinement les deux prochaines années ». Nous lui faisons confiance.

Que de bonnes nouvelles dans le dernier numéro du Peuple breton (décembre 2018). Élue préposée aux « affaires intérieures », Valérie Coussinet nous apprend en effet qu’après le récent congrès de Châteaulin il convient de « savoir comment peser dans la recomposition à gauche, tout en faisant face aux politiques de la droite jacobine au pouvoir ». Vaste programme qui ne nous rajeunit pas.

Bonnes paroles et strapontins

En effet, après la signature du « Programme commun de gouvernement » en 1972 (PCF + PS + radicaux de gauche), l’UDB de l’époque, croyant au père Noël, avait naïvement apporté son concours à cette « union de la gauche ». Pour quel résultat ? Au mieux de bonnes paroles et des strapontins (conseillers municipaux) dans quelques villes.

Chaque numéro du Peuple breton de l’époque vantait les mérites de la participation des militants de l’UDB à cet attelage essentiellement jacobin. On vit même Ronan Leprohon se faire élire conseiller régional sur la liste du PS, après être devenu adjoint au maire de Brest. Fait d’armes sans lendemain : ces compromissions avec le parti centralisateur qu’était le PS ne débouchèrent sur rien de décisif sur le plan breton. Ni réunification, ni avancée pour la langue bretonne, ni « pouvoir breton ». Pendant l’épisode « gauche plurielle » (1997 – 2002) avec Lionel Jospin comme Premier ministre, l’UDB n’obtint pas davantage satisfaction.

L’arrivée de Jean-Yves Le Drian

Il faudra attendre l’arrivée de Jean-Yves Le Drian à la tête du conseil régional de Bretagne en 2003 pour voir les choses bouger dans le bon sens – mais Le Drian n’avait pas besoin de l’UDB pour nommer Lena Louarn, présidente de l’Office de la langue bretonne, par exemple, vice-présidente chargée des langues régionales (breton et gallo).

Aux élections régionales de 2015, seule Mona Bras parvint à sauver sa peau. Femme réaliste, au lieu de figurer sur la liste de Christian Troadec à laquelle l’UDB s’était associée, elle rejoignit celle de Jean-Yves Le Drian. Placée en position éligible, elle fut réélue. Question : Mona Bras a-t-elle toujours sa carte de l’UDB ?

Quel est  le poids politique et électoral de l’UDB face aux jacobins forcenés de LFI ?

On souhaite bien du plaisir à Valérie Coussinet lorsqu’elle travaillera à la « recomposition à gauche ». En effet quel est  le poids politique et électoral de l’UDB face aux jacobins forcenés de LFI ? Car il n’y a pas que la droite à faire dans le jacobinisme… Il reste à la nouvelle préposée aux « affaires intérieures » à apprendre le métier et à perdre ses illusions.

La question de l’immigration

Autre nouvelle qui mérite applaudissements : « Souhaitant pallier un manque face à la question omniprésente dans le débat public, l’UDB a décidé de tenir une convention au sujet de l’immigration courant 2019 ». Ce sera l’occasion pour Valérie Coussinet de nous donner une définition claire et solide du « peuple breton ». Ethnique (Bretons de souche), civique (simple communauté de citoyens vivant en Bretagne), sociale (les classes populaires de Bretagne). On a hâte de savoir.

Quelle gauche ?

Autre question qui devrait passionner Valérie Coussinet et ses amis : en tant que parti « de gauche », l’UDB donne-t-elle la priorité à la question sociale ou bien aux sujets sociétaux (immigration, LGBT, féminisme, écriture inclusive, fessée…). A coup sûr, la réponse intéressera les travailleurs bretons, davantage préoccupés par les fins de mois difficiles que par les divagations de la bourgeoisie « de gauche ».

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Euro 2021. Les buts de Turquie-Italie, Belgique-Russie, Finlande-Danermark et Pays de Galles-Suisse

Retrouvez ci-dessous les résumés des rencontres Turquie-Italie, Belgique-Russie, Finlande-Danermark et Pays de Galles-Suisse comptant pour l'Euro 2021. A noter...

Régionales 2021. Sondage IFOP : Le RN en tête dans le moitié des regions

Philippe David était en débat avec Frédéric Dabi DG adjoint de l'IFOP et Yves Bourdillon, journaliste aux échos ce...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Arkéa a converti « Le Peuple breton »

Tout ce qui favorise l’autonomie de la Bretagne va dans le bon sens. À chaque Breton conscient et organisé d’y apporter sa contribution. Mais...

Et si la Bretagne expérimentait la Sécurité sociale à l’Alsacienne ?

Et si on expérimentait la Sécurité sociale alsacienne en Bretagne ? C'est en tout cas ce que propose l'UDB, l'Union Démocratique Bretonne, dans une...

Ana Sohier (UDB), future vice-présidente du conseil régional de Bretagne ?

Le code électoral est impitoyable. Puisque tout se joue au second tour, pour y être qualifié, il faut obtenir «  au premier tour un...

Notre-Dame-des-Landes : où se cachaient les « écolos » de l’UDB ?

Les dirigeants de l’UDB sont devenus écolos. Ils ne l’ont pas toujours été. En particulier lors de la « lutte » à Notre-Dame-des-Landes. Les militants de l’UDB...