Le Dr Ducardonnet estime à 60% seulement l’efficacité du vaccin contre la grippe alors qu’on recense chaque année 1100 décès imputables à ce virus.  Et un vaccin qui d’après les premiers résultats transmis par l’agence sanitaire Santé publique France n’aurait des effets que « faibles à modérés » sur les patients à risque. La grippe sévit fort cette année.

L’efficacité vaccinale chez l’ensemble des personnes à risque serait de 59% contre le virus A(H1N1)pdm09 et de 19% contre le virus A(H3N2), la souche actuellement prédominante. En médecine ambulatoire, en effet, les virus observés sont tous de type A : 55% de A(H3N2), 38% de A(H1N1)pdm09 , et 7% en cours de sous-typage. A l’hôpital, on observe 99% sont de type A et 1% de type B.

L’évolution des souches virales au cours de la saison complique en effet la tâche des chercheurs. Le vaccin, efficace en début de saison, ne protège parfois plus contre des versions mutées du virus.

La grippe contribue pour une part importante aux hospitalisations, estimée à 30/1000, « en très forte augmentation » par rapport à la semaine précédente, affirment les spécialistes.

En Bretagne,  226 cas de syndromes grippaux pour 100 000 habitants ont été observés dans la région, lors de la première semaine de 2019, pour 86 cas en France métropolitaine.

Les symptômes de la vraie grippe

  • Une fièvre intense (autour de 39°C);
  • Une fatigue intense (asthénie);
  • Des maux de tête (céphalées);
  • Des courbatures (douleurs musculaires et articulaires diffuses);
  • Des frissons ;
  • Parfois une toux et une congestion nasale…

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine