EFB1@gilles SImon
[email protected] SImon

Le 19 avril prochain sera jour de fête : les Elmer Food Beat sortent leur nouvel album (Back in Beat), à Rennes, à l’occasion d’un concert avec les 3 fromages et Cachemire. Autant dire que la soirée devrait bien se passer.

À l’occasion de la sortie du nouvel album, nous avons interrogé trois des membres du groupe, sur leur actualité, sur l’album, sur la manière d’aborder une tournée.

Breizh-info.com : Après toute votre histoire, si vous deviez encore présenter Elmer Food Beat, comment le feriez vous ?

Elmer Food Beat : Quatre garçons dans le « van » qui aiment faire de la route pour partager son rock, sa joie et son plaisir de la scène…

Un groupe toujours très vivant et actif. Qui évolue en permanence. Toujours une grosse envie d’avancer, de se marrer, de se faire plaisir donc de faire plaisir. Ça c’est du rock ! Mais avec, en plus, des beaux mecs sympas, charmants et élégants.

Breizh-info.com : Qu’est-ce qui vous a donné suffisamment d’inspiration pour refaire un CD ? Et pour repartir en tournée ?

Elmer Food Beat : La scène c’est l’endroit où l’on se sent bien, le plaisir d’envoyer la purée (sans mauvais jeu de mot…) , le leitmotiv d’Elmer depuis toujours c’est « heureux sur scène », tout est dit, pour cela et pour ne pas lasser le public nous sortons un nouvel album cette année, Back in beat, le 6ème depuis la formation du groupe… Ce qui permet d’étoffer le répertoire avec de nouveaux morceaux

Une évidence après la disparition de Twistos : « Il fallait continuer… »  Un virage plus rock avec Lolo à l’écriture a relancé l’envie de faire cet album et de le défendre sur scène.

C’est super excitant de faire de nouvelles chansons, un nouvel album, studio, pochette, photos, clips et changer les morceaux sur scène. Se renouveler, c’est vivant. Tout nous inspire du moment qu’il y a de l’amour dedans et des copines…

Breizh-info.com : Comment est-ce qu’on doit prendre certaines chansons, comme celle qui évoque #meetoo. EFB, groupe engagé ? Politiquement correct… ou pas ?

Elmer Food Beat : C’est parti plutôt d’un « Mytho », le jeu de mot était facile avec « #meetoo », ça traite quand même d’un gars qui s’invente des tas de relations et qui apparemment ne doute de rien… mais ça reste dans sa tête… Nous sommes évidemment sensibles au harcèlement que peuvent subir les femmes, le morceau « Quand la dame » l’exprime plus clairement, de là à dire qu’Elmer est un groupe engagé je ne pense pas mais nous vivons avec notre époque et sommes influencés par tel ou tel fait d’actualité, du point de vue d’Elmer ça concerne souvent la gente féminine… ;-)

On a toujours aimé les filles mais aussi toujours respecté. Ce n’est pas un engagement, c’est une évidence comme le plastique à l’époque .

Nous sommes des gars gentils et bienveillants. On peut s’amuser et respecter. Nous sommes politiquement corrects, car dans les faits nous sommes corrects, mais nous aimons bien la provocation. Ce que moi (Manou) je n’aime pas c’est le principe de précaution et la modération à toutes les sauces.

Breizh-info.com : Comment trouvez-vous la scène rock and roll version 2019 d’ailleurs ? Y a-t-il des groupes que vous appréciez particulièrement ?

Elmer Food Beat : Il y a un tas de bons groupes en France, du punk rock au métal, du blues au « stoner », etc. La scène rock en général est très active et dynamique… Il y aurait trop d’oublis à ne citer que quelques noms…

Il y a de plus en plus de bons groupes. Ko Ko Mo à Nantes est un très bon groupe de rock.

Breizh-info.com : Parlez-nous de la tournée à venir. Comment s’y prépare-t-on ? Comment la termine-t-on ? À quoi tournez-vous ? :)

Elmer Food Beat : On s’y prépare au local de répétitions. On met en place une nouvelle « set list » et au boulot… ;-) C’est motivant et excitant pour nous comme pour l’équipe technique qui nous accompagne, on reprend la route ensemble, gonflés à bloc. Comment la termine-t-on ? On ne pense pas à la terminer, d’ailleurs on s’arrange pour faire un nouveau disque comme ça, ça ne s’arrête jamais…

Nous avons répété les nouveaux titres et changé la set list pour les intégrer. La tournée devrait durer entre 2 et 3 ans selon la durée de vie de l’album. En tournée, c’est le public qui nous motive, et les copains, et la musique, et un peu la bière aussi… ;-). D’ailleurs ça me fait penser, c’est ma tournée !

Breizh-info.com : Des projets pour l’avenir ?

Elmer Food Beat :  L’avenir… ? Nous sommes en plein dedans ! Nous avons toujours énormément de projets… Mais chut… pour l’instant. À suivre. L’avenir c’est demain et après-demain et après après-demain…

Propos recueillis par YV

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V