La chronique des agents SEMITAN agressés sur le réseau devient tristement habituelle : la semaine dernière, pas moins d’une agression avec un Taser,  deux au couteau, plus trois à quatre agressions sans arme par jour. L’auteur de l’une d’elle, mercredi 19 juin à Commerce, a déjà été jugé en comparution immédiate.

Les deux agressions au couteau ont eu lieu sur la ligne 2, l’une à Bourgeonnière dans les « quartiers nord », et l’autre au Sud, à  Pont-Rousseau près de Pirmil. « C’est un lieu où il y a beaucoup de trafic de drogue, les gens ne sont pas toujours tout seuls dans leur tête », témoigne un agent de la TAN habitué du secteur. Par ailleurs, trois à quatre agressions physiques d’agents ont eu lieu chaque jour, dont quatre en trois jours sur le Busway et le C5.

Mercredi 19, vers une heure du matin, un homme a demandé aux agents de la TAN si le tramway circulait encore. « Non », lui ont-ils répondu. Outré, il leur a jeté une canette de bière et les a menacés de mort. Puis il s’est rebellé contre les policiers. Jugé le lendemain en comparution immédiate, ce SDF au casier judiciaire chargé (quinze condamnations) et au parcours social sinueux a été condamné à neuf mois de prison ferme. Dont quatre mois d’un sursis précédent révoqué.

Pas de vagues pour un maire en fin de règne

Du côté de la hiérarchie de la SEMITAN, l’omerta continue de régner sur les agressions subies au quotidien par les agents de la SEMITAN… et leurs conditions de travail qui ne cessent de se dégrader. « Johanna Rolland fait la guerre pour que les agressions que nous subissons au quotidien ne se sachent pas, c’est politique », avance un chauffeur de bus.

« En parler est vécu et vu par la direction, et même le niveau politique au-dessus, comme une agression contre la ville, contre l’image, le tourisme. Ils usent de moyens de pression sur les syndicats, la presse aussi, surtout avec les élections qui arrivent et qui semblent désespérées pour Johanna Rolland ». La fin de règne de Johanna Rolland, cloîtrée dans sa mairie comme dans une citadelle assiégée, n’en finit plus.

Louis Moulin

Retrouvez nos articles sur la SEMITAN

Crédit photo : [cc BY-SA 3.0] Pline, Wikimedia
[
cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 Commentaires

Comments are closed.