La décision de la ministre de la Santé de dérembourser l’homéopathie inquiète beaucoup les laboratoires Boiron, qui comptent 2 sites en Bretagne et près de 75 salariés. Ils pointent non seulement un impact sur l’emploi, mais aussi sur l’image de l’homéopathie. L

Interviews : Jean-Yves Garçon, directeur du site Boiron à Rennes – Noëlle Davoust, pharmacienne, présidente de l’Uspo Bretagne

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine