L’arrêté anti pesticides du maire de Langouët suspendu par le tribunal administratif [Réaction du maire et de la CR]

A LA UNE

Gilles Pennelle/Florent de Kersauson (RN) : « Faites entendre votre voix et ne laissez pas la Bretagne aux mains des socialistes ! » [Interview]

À quelques encablures du second tour des élections régionales qui aura lieu dimanche 27 juin, le Rassemblement National est...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Le tribunal administratif de Rennes a suspendu ce mardi l’arrêté municipal pris par le maire de Langouët, Daniel Cueff, à propos des pesticides.

Le juge des référés Pierre Vennéguès invoque dans son ordonnance « le moyen tiré de l’incompétence du maire de Langouët pour réglementer l’utilisation des produits phytopharmaceutiques sur le territoire de sa commune » qui est « propre à créer un doute sérieux quant à la légalité de l’arrêté contesté ».

A la suite de la décision du tribunal administratif, Daniel Cueff a annoncé son intention de faire appel.

La Coordination rurale, de son côté, s’est félicitée de la décision du Tribunal administratif :

« La CR tient à rappeler que pour utiliser ces produits les agriculteurs respectent des règles strictes. Jean-François Couëtil, agriculteur en Ille-et-Vilaine (35) est consterné par les témoignages de certains soutiens du maire de Langoüet : « Une femme nous affirme avoir peur que ses enfants tombent malades car ils ont des taux élevés de glyphosate dans leurs urines alors qu’elles mangent bio. Tout d’abord, nous avons des raisons de douter de la fiabilité de ces analyses. Ensuite, nous devons rappeler qu’en France, le glyphosate n’est jamais utilisé sur la plante mais entre deux cultures, à des doses ne dépassant pas deux litres par hectare. Par contre, cette mère de famille s’interroge-t-elle sur les denrée alimentaires importées qu’elle consomme ? D’autres pays ont des normes bien inférieures aux nôtres et ces produits se retrouvent dans nos magasins. L’urgence est de stopper ces importations qui ne correspondent pas aux attentes des consommateurs et qui font du tort aux agriculteurs français. Arrêtons de stigmatiser les agriculteurs français qui ne sont ni des pollueurs, ni des empoisonneurs. L’attitude du maire de Langouët est irresponsable. Nous nous félicitons donc de la décision du tribunal administratif de suspendre cet arrêté. »

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Régionales 2021 : le grand débat d’entre-deux-tours en Pays de la Loire

Les électeurs sont appelés à voter pour leur président de région ce dimanche 27 juin, à l'occasion du second...

Logements étudiants : le point sur le marché locatif en Bretagne administrative avant la rentrée 2021

Dans l'optique de la rentrée de septembre 2021, la recherche de logements étudiants est un sujet d'actualité pour une...

Articles liés

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en prochain, en Bretagne...et en plein...

Treillières (44). Polémique autour d’un champ jouxtant une école et traité aux pesticides

Depuis le mois de mai 2019 des maires prennent des arrêtés interdisant les pesticides. Et dans les communes, la vigilance des citoyens s'intensifie. A Treillières,...

119 députés européens, français et sénateurs français dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides

119 députés européens, français et sénateurs français dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides et exigent que l’EFSA change ses pratiques toxiques. Fin octobre 2020,...

N’est pas Pleven qui veut…

Fédérer les Bretons n’est pas une tâche facile. Ce fut possible du temps de René Pleven et de Joseph Martray avec le Célib. Daniel...