Situé sur l’ile de Nantes, le Bilboquet est une boîte de nuit qui a déjà fait parler d’elle en janvier 2018, lorsqu’un homme avait été abattu à la sortie. Cette fois, un autre homme a reçu trois coups de couteau à proximité immédiate de l’établissement, ce 28 septembre au petit matin.

Vers 6 heures 30 du matin, une bagarre a éclaté à proximité immédiate du Bilboquet entre deux groupes qu’un différend aurait déjà opposé à l’intérieur de l’établissement plus tôt dans la nuit. Le vigile de la boîte de nuit, alerté par les cris d’une femme, est intervenu et a transporté la victime, qui heureusement n’a pas été touchée à des organes vitaux ; elle est hors de danger après avoir été soignée sur place et au CHU de Nantes d’où elle est sortie le dimanche soir. Son agresseur présumé, âgé de 23 ans, a été interpellé peu après.

Fréquenté par la diaspora africaine

Cette nuit-là, l’établissement accueillait un artiste guinéen. Il s’est déjà fait connaître après le meurtre d’un étudiant congolais abattu par trois coups de feu le 7 février 2018 – à l’époque les riverains ont dénoncé sorties houleuses, bagarres et nuisances sonores générées par le Bilboquet et l’Attika, une discothèque voisine dont le gérant était celui du Bilboquet jusqu’en décembre 2016. Une fermeture administrative de trois mois avait été prononcée de février à mai pour des faits de nuisance sonore et de « mauvaise gestion de la clientèle » survenus plus tôt en 2017. Puis pour de nouvelles nuisances sonores constatées à l’été 2018, l’établissement avait été sanctionné d’une fermeture obligatoire à 2 heures du matin fin 2018.

« Cet établissement est très fréquenté par la diaspora africaine », explique un policier nantais. Un habitué des nuits nantaises complète : « je n’y vais jamais. Il n’y a que des blacks, c’est très mal fréquenté à mon goût. Les coups de couteau à la sortie ça ne m’étonne pas du tout ».

Louis Moulin

Photo d’illustration: DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V