Belfast. Le cimetière de Milltown (Milltown Cemetery), haut lieu de la mémoire nationaliste irlandaise [Vidéo]

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Le cimetière de Milltown (Milltown Cemetery) est situé au cœur de West Belfast, à Ballymurphy, près de Falls Road et de l’autoroute principale menant à Belfast. Il a été ouvert en 1869 et plus de 200 000 personnes y sont aujourd’hui inhumées, pour la plupart des catholiques irlandais.

Ces dernières années, il est devenu très lié au mouvement républicain en raison du grand nombre de volontaires républicains et de membres de l’IRA qui y ont été enterrés, notamment Bobby Sands, Kieran Doherty, Joe McDonnell et Pat McGeown. En mars 1988, il devint le théâtre d’une attaque loyaliste lors de funérailles républicaines au cours desquelles trois personnes en deuil furent tuées. Michael Stone, militant loyaliste, avait en effet fait irruption lors des funérailles de trois membres de l’IRA abattus par les services secrets britanniques à Gibraltar, en lançant des grenades et en tirant sur la foule.

Dans ce cimetière, magnifique, où sont érigées de nombreuses croix celtiques, il y a trois grandes sections qui ressemblent à des no man’s land, à des lieux abandonnés même et qui mesurent chacune la taille d’un terrain de football. En réalité, ces terrains ne sont pas vides, et 80 000 personnes, notamment de nombreuses décédées à la suite de la pandémie de grippe de 1918, y sont enterrées. Voir le reportage à ce sujet ci-dessous :

L’histoire récente fait que l’on se réfère souvent à cet endroit comme un haut lieu de la mémoire nationaliste et républicaine irlandaise, alors qu’en fait, la majorité des personnes qui y sont enterrées sont de simples catholiques. Mais pour beaucoup, Milltown Cemetery est devenu un lieu incontournable à visiter à Belfast, un lieu de passage, de recueillement, de pensées également, en raison des personnages célèbres qui y reposent.

Bobby Sands, mort en grève de la faim en 1981, y est enterré (100 000 personnes à ses funérailles), et de nombreux Irlandais, comme de nombreux touristes, viennent découvrir sa tombe. Une tombe qui fait partie du « carré républicain », sans doute le lieu le plus visité du cimetière, carré où sont enterrés 77 volontaires de l’armée républicaine irlandaise.

Le cimetière de Milltown porte en lui une partie de l’histoire de l’Irlande, de la tragédie nord-irlandaise. Lorsque l’on y pénètre, on sent tout de suite ce poids, important.

Si vous êtes de passage à Belfast, c’est un lieu incontournable. Alors allez y !

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Départ en vacances : Comment sécuriser votre mobile des cyberattaques ?

En termes de virus, votre smartphone est lui aussi menacé par des cybers menaces. Menaces qui s'accentuent avec les...

Pass sanitaire, géopolitique de la Data, copie privée ? Interview de Benjamin Bayart et Marc Rees

Pass sanitaire, géopolitique de la Data, copie privée ? Interview de Benjamin Bayart et Marc Rees Benjamin Bayart est un...

Articles liés

Irlande du Nord. A Portadown, des centaines de loyalistes défilent contre le protocole et la frontière en Mer d’Irlande

Des centaines de loyalistes ont pris part à une manifestation contre le protocole d'Irlande du Nord à Portadown, samedi 5 juin. Une manifestation d'ampleur,...

Ar skol-vamm gentañ en iwerzhoneg e reter-Belfast

E miz gwengolo, ar skol-vamm gentañ en iwerzhoneg dre soubidigezh eus ar C'hwech Kontelezh a vo digoret e reter-Belfast, da lavaret eo e kreizig-kreiz...

Irlande du Nord. La contestation unioniste reprend, quelques incidents lundi soir

Une forte présence policière a été observée lundi soir dans toute l'Irlande du Nord à l'occasion d'une reprise des manifestations loyalistes contre la frontière...

Irlande du Nord. Les loyalistes planifient des parades en signe de désobéissance civile

Les loyalistes prévoient de vastes actes de "désobéissance civile" dans toute l'Irlande du Nord au cours de la semaine prochaine. Les protestations devraient prendre...