Retour à l’hôpital pour Michel Cymes, le médecin des médias

A LA UNE

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Depuis des années, le docteur Michel Cymes occupait les tribunes audiovisuelles. Cela lui valait une grande notoriété. Dans les sondages, les Français le plébiscitaient. Aujourd’hui, il est très critiqué  pour avoir minimisé le niveau épidémique du coronavirus et ses conséquences. Il le vit très mal. Il a déclaré n’en pouvoir plus de ces attaques qu’il conteste.

Dans un entretien accordé du magasine « Télé Loisirs », il a démenti en affirmant :.» J’ai dit que, dans 80% de cas, c’était une forme de grippe qui est un peu plus cognée que la grippe. Voilà la phrase exacte. À ce moment précis, personne n’avait encore mesuré l’importance que prendrait l’épidémie ».

D’un autre côté, dans  Télé Poche, il lui est également reproché d’être présent dans les médias, alors que les malades ont besoin de lui. Cette critique concerne d’ailleurs tous ces médecins qu’on voit ou entend dans les médias, tout en se plaignant du manque cruel de personnel dans les hôpitaux.

Pour y mettre fin, le docteur Michel Cymes vient donc d’annoncer avoir repris du service dans un hôpital de la région parisienne en qualité d’infirmier. Après les lumières médiatiques, il va retrouver l’ombre des postes modestes mais tellement plus utiles.

Il pourra méditer la citation latine :  » La roche Tarpéienne est proche du Capitole « .

Jean Theme.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Océarium du Croisic : lâcher de raies et de roussettes dans l’océan

Ce n'est pas une première mais l'Océarium du Croisic a organisé un lâcher d'une cinquantaine de jeunes poissons en...

Nantes : jusqu’à 7 degrés de différence l’été entre les quartiers

La problématique des îlots de chaleur – ces quartiers plus urbanisés et moins « verts » où la chaleur...

Articles liés

Mantes-la-Ville (78). Un médecin de 74 ans voit son cabinet saccagé dans un « quartier prioritaire »

Après le saccage de son cabinet médical, un médecin septuagénaire exerçant dans un « quartier sensible » de Mantes-la-Ville a décidé de tirer sa...

Fouesnant : indigné par la gestion du système de santé, un médecin se confine dans un arbre

Une attraction peu banale aujourd'hui dans un bois de Fouesnant : un médecin a passé la journée niché au coeur d'un chêne. son but...

Revoir l’intégralité de l’audition de Didier Raoult devant la commission d’enquête parlementaire

Didier Raoult a été reçu le 24 juin 2020 à l'Assemblée nationale. Les députés l'interrogent dans le cadre de la commission d'enquête parlementaire sur...

L’appel de Philippe Juvin au déconfinement

L'appel de Philippe Juvin au déconfinement. https://www.youtube.com/watch?v=HKzfUsF96ak Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien...