Jardinage. Comment réussir son compost ?

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Si vous êtes de plus en plus nombreux à pratiquer le compostage de surface, le compost en tas reste intéressant. Ces deux pratiques ne “jouent” pas de la même manière dans le sol : le compostage de surface aura un effet plutôt fertilisant, alors qu’un apport de compost permettra plutôt d’améliorer le sol à moyen ou long terme. Chacun s’adapte aussi selon le volume et le type de déchets dont il dispose. Avec un tout petit jardin, impossible de composter la totalité en surface. Un jardinier ayant peu de matériaux secs pour équilibrer son tas de compost – tailles de haie, paille, … –, préférera en revanche cette pratique qui en nécessite moins. L’essentiel, c’est que toute cette matière organique soit recyclée, et de manière équilibrée.

Dans le compost, la formule-clé reste le trio air, eau, chaleur. Après avoir déposé vos épluchures de légumes, tontes de pelouse (le “vert”, plus humide, apportant l’eau), recouvrez-les bien d’une couche de paille, petites tailles de haies (le “brun”, plus sec, à hauteur d’1/3 du volume de “brun” pour 2/3 de “vert”). Juste avant l’apport suivant, mélangez ces deux couches ; l’enchevêtrement des matériaux secs apportera ainsi l’air nécessaire. Pensez à placer votre compost à proximité d’arbres feuillus : il sera ensoleillé en hiver et à l’ombre en été. Et surtout, stockez des matériaux secs, à l’abri… c’est indispensable pour maintenir l’équilibre.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Jésus est pédé ». Aucun problème pour le même Conseil d’Etat

Le Conseil a validé il y a quelques jours, sur la forme, la dissolution de Génération Identitaire. Il vient,...

Articles liés

Astuce de jardinier. Stocker les légumes en silo pour l’hiver

Comment bien conserver ses légumes pendant l'hiver ? Avec les arrivées du gel et de la neige dans certaines régions, il devient difficile pendant...

Sécheresse. Comment limiter les gaspillages d’eau au quotidien ?

La sécheresse touche actuellement une grande partie de l'hexagone. Une série de recommandations permet toutefois d'optimiser les ressources aquatiques et l'utilisation de ces dernières,...

Jardinage, entretien d’espaces verts…les Français se tournent-ils vers la nature après le confinement ?

Si le confinement a permis à certains Français chanceux de profiter davantage de leurs jardins ou balcons, beaucoup ont subi la longue fermeture des...

Lectures pour enfants avec Madame la Chouette. Tout le monde dehors !

La nature s’éveille, le printemps montre le bout de son nez. Et s’il était temps de retourner au jardin, de faire de belles balades...