Grèce. L’UE propose 2 000 euros par migrant pour un retour volontaire dans le pays d’origine

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

En Grèce, le programme pour le retour volontaire des migrants dans leur pays d’origine, qui avait été suspendu en raison de la pandémie de coronavirus, a été réactivé.

Une aide de 2 000 euros par migrant

Le gouvernement grec a décidé de réactiver le programme pour le retour volontaire des migrants dans leur pays d’origine. Celui-ci avait été suspendu au mois de mars en raison du Covid-19 et de la fermeture des frontières, tandis que le virus a par ailleurs frappé plusieurs camps d’hébergement de clandestins en Grèce. C’est au début de ce même mois de mars, lors d’une visite en Grèce de la commissaire européenne aux affaires intérieures Ylva Johansson, que le projet avait été annoncé.

Si des cas positifs de coronavirus sont d’ailleurs toujours décelés dans certains camps, les autorités grecques entendent bien débloquer la situation, devenue intenable depuis plusieurs mois dans ces lieux où s’entassent les migrants, engendrant insalubrité et insécurité.

Avec la relance de ce dispositif, les premiers vols de retours volontaires de migrants vers leur pays d’origine sont attendus « dans les prochaines semaines » selon le ministre grec de l’Immigration Notis Mitarakis. Le programme fournit à chaque candidat sélectionné 2 000 euros (2 250 $) pour financer son processus de retour. Sur la base des financements existants, le programme peut couvrir jusqu’à 5 000 candidats.

Programme de retour grec : qui finance ?

Cette aide au retour va-t-elle permettre aux îles de la Mer Égée, étouffées par la pression migratoire, de pouvoir enfin respirer ? Il est encore trop tôt pour le savoir.

Quant au financement de ce dispositif, il est assuré par l’Union européenne et fait partie du programme d’aide au retour volontaire et à la réintégration (AVRR) mis en œuvre dans le cadre de la déconcentration des îles à la demande de la Grèce. L’AVRR est géré par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Selon l’OIM, l’AVRR a aidé quelque 1 600 personnes à retourner au Pakistan, en Afghanistan, en Géorgie, en Iran et en Irak depuis septembre 2019.

Par ailleurs, la position grecque sur le sujet est ainsi résumée par Notis Mitarakis : « Nous appliquons une politique d’immigration stricte mais juste et notre objectif est de décongestionner les îles et l’ensemble du pays suite à l’augmentation des flux migratoires qui a eu lieu ces dernières années ».

À titre d’exemple, bien que le gouvernement grec ait déplacé plus de 14 000 migrants de Lesbos vers des installations situées sur le continent grec depuis janvier pour tenter de limiter la surpopulation, quelque 15 000 personnes restent dans le camps de Moria. C’est plus de cinq fois sa capacité d’accueil, qui est d’environ 2 800 personnes. Selon les dernières données du HCR, quelques 30 700 migrants clandestins résident actuellement dans les îles grecques de la mer Égée.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

Articles liés

Royaume-Uni. Des centaines de clandestins ont traversé la Manche depuis la France ces derniers jours

En ce mois de juillet, les traversées de la Manche par des migrants clandestins vers le Royaume-Uni depuis la France ne connaissent pas de...

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...

40 repuad o kampiñ e Roazhon

Partiet eo ! 40 repuad o deus savet ur seurt kêriadenn a deltennoù e park an Hautes-Ourmes e Roazhon d'ar meurzh 13 a viz gouere....

Migrants. « Guing’emploi et compétences », le retour !

Entre décembre 2019 et septembre 2020, un dispositif expérimental pour l’intégration de quatorze migrants baptisé "Guing'emploi et compétences" avait été mis en oeuvre dans...