Santé. Les masques de protection peuvent provoquer des boutons, voici comment les éviter

A LA UNE

Désormais obligatoires dans les espaces publics de plus de 1480 communes, les masques de protection sont susceptibles de provoquer de nombreux problèmes de peau. Boutons, points noirs, démangeaisons, rougeurs…. Voici comment éviter au mieux les désagréments liés au port du masque de protection.

Acné, eczéma, rougeurs…

Ils piquent, ils grattent et ils sont particulièrement désagréables lorsqu’il fait chaud. Désormais obligatoires dans les lieux publics clos et dans les espaces publics de plus de 1480 communes pour endiguer l’épidémie de coronavirus, les masques de protection n’en finissent pas de faire jaser.

Difficilement supportables par temps de canicule, ils ont également le tort d’être à l’origine de nombreux problèmes de peau chez certains individus. D’après une étude publiée par le Journal of Wound Care en février dernier, la transpiration liée aux masques peut d’ailleurs provoquer des frictions susceptibles d’occasionner des lésions de la peau.

« Les personnes souffrant déjà d’acné, d’eczéma, de rosacée, ou ayant une peau atopique, sèche et irritable, sont plus à risque », souligne également Brigitte Milpied, dermato-allergologue à l’hôpital Saint-André de Bordeaux et membre de la Société française de dermatologie, dans les colonnes de Santé Magazine.

Acné, eczéma, rougeurs, démangeaisons, folliculite chez l’homme… Les problèmes de peau recensés par les dermatologues sont nombreux et divers. Alors pour éviter au mieux ces désagréments, voici quelques conseils simples à suivre.

Privilégier les masques en coton

Les Anglosaxons appellent désormais ce phénomène « Maskné », contraction de masque et acné. Parce qu’elle est la zone la plus fragile du corps, la barrière cutanée tend à réagir plus rapidement et plus fortement aux agressions extérieures, dont fait partie entre autres le port du masque de protection.

Et pour cause, à force de frotter, le tissu du masque lèse la peau. Ajoutez à cela, la chaleur, l’humidité et la transpiration, c’est le combo perdant pour cette barrière si fragile. Alors pour éviter au maximum les lésions, mieux vaut privilégier, quand cela est possible, les masques en coton et éviter le néoprène et les tissus synthétiques.

Par ailleurs, il est également recommandé de bien se laver les mains et privilégier la manipulation avec les élastiques afin d’éviter de trop se toucher le visage. Optez pour un masque confortable, qu’il ne faut pas oublier de changer toutes les 4 heures au maximum.

Les dermatologues recommandent de profiter de ce « changement de masques » pour faire respirer la peau. « On peut aussi appliquer un peu d’eau thermale en spray et ensuite, bien laisser sécher avant de remettre le masque », note Gautier Doat, médecin à la direction médicale Ducray, dans les colonnes de Madame Figaro. Pour éviter l’effet de macération avec l’humidité, n’hésitez pas à enlever votre masque de protection quand il n’est plus utile ou nécessaire.

Bien se nettoyer le visage, avec douceur

Outre les précautions à prendre directement avec son masque, il est possible de prévenir les problèmes de peau en amont et en aval de son port.

Les dermatologues recommandent en effet de bien se raser la barbe, pour éviter notamment la folliculite chez l’homme, et d’éviter la surcharge de maquillage pour les filles. Il faut également songer à bien se nettoyer (avec douceur) le visage avant de mettre son masque. Il est ainsi recommandé de nettoyer son visage matin et soir, mais toujours avec des produits très doux pour la peau (éviter ceux avec de l’alcool).

Ne pas lésiner également sur les crèmes : privilégier les soins cosmétiques sans paraben, sans conservateur et/ou sans parfum, et n’hésitez pas à soutenir votre peau avec une crème cicatrisante le soir. Au réveil, ne pas hésiter non plus à appliquer une crème hydratante apaisante.

Enfin, en cas d’eczéma ou d’acné, minimiser les apports en sucre blanc ainsi que les laitages au lait de vache cru, susceptibles d’entrainer un excès de sébum. Et bien sûr (et surtout), n’oubliez pas de vous hydrater régulièrement en buvant de l’eau.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Documentaire CNews : « Éric Zemmour, le dynamiteur »

Documentaire CNews : « Éric Zemmour, le dynamiteur » https://www.dailymotion.com/video/x8601lb Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de...

Dans les cités de Marseille avec Stéphane Ravier

Marseille, le Pastis, le vieux-port, la culture, la cuisine, la pétanque... Oui, mais pas que. Parce que Marseille c'est aussi...

Articles liés