Nantes. Un restaurateur menacé avec un pistolet 22 LR

A LA UNE

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Un nouveau fait divers met en lumière le nombre d’armes à feu qui circule en liberté à Nantes. Ce samedi 17 octobre, vers 23h40, une rixe émaille la fin de soirée dans un restaurant au nord-est de Nantes, dans la zone d’activité ; le gérant s’interpose. Il est menacé illico par une arme de poing, dégainée par un des deux protagonistes, fin soûl.

Interpellé dans la foulée, le suspect de 46 ans a vu son arme, un pistolet 22 LR, saisi dans la foulée. Il sera jugé en comparution immédiate pour violences volontaires avec arme, et menaces de mort.

Par ailleurs, un délinquant d’origine extra-européenne a été interpellé en ville, rue Armand Brossard dans le centre ancien, avec un rétroviseur cassé sous sa veste. Agé de 21 ans, ce sans-abri est soupçonné d’avoir dégradé volontairement plus d’une vingtaine de voitures garées dans les rues alentour, par désœuvrement. 

Dégradations sur les biens publics : 20.000€ par an à Saint-Herblon…

La commune de Vair-sur-Loire, résultant de la fusion d’Anetz et Saint-Herblon, envisage l’installation de la vidéo-protection. Pas moins de 27 caméras pour près de 300.000 €, un budget important qui s’explique par le coût annuel de la dégradation, 20.000 € par an. Qui dit fusion de communes, dit certes plus de population, mais aussi plus de bâtiments à surveiller.

Cependant le coût fait tiquer les élus d’opposition – même si la commune récupère jusqu’à 40% du coût par des subventions des collectivités territoriales et de l’Etat (50% en zone de sécurité prioritaire, 20% pour un renouvellement de matériel de plus de 7 ans), il faudra neuf ans pour amortir l’investissement, et ce si les dégradations cessent complètement, ce qui n’est jamais le cas.

L’opposition, qui a soulevé au dernier conseil municipal le manque de transparence de la mairie sur le sujet, affirme aussi dans un point presse le 13 octobre dernier, que l’installation « ne règlera pas le problème des incivilités subies par les habitants (dégradations de véhicules dans les entrées, vols dans les jardins »). Il y a néanmoins un réél problème d’insécurité dans les campagnes, qui n’existait pas il y a encore quelques années.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Propagande sanitaire. Olivier Véran vaccine une secrétaire d’État enceinte devant la presse [Vidéo]

L'exécutif, par l'intermédiaire du ministre de la Santé Olivier Véran et de la secrétaire d'État Olivia Grégoire, s'est livré...

Passe sanitaire : la contre-attaque – JT de TVLibertés du mardi 27 juillet 2021 [Vidéo]

Au sommaire de cette édition du 27 juillet : les manifestations contre le passe sanitaire. Alors que les mobilisations...

1 COMMENTAIRE

  1. Il est nécessaire de revenir à la sévérité d’entant. La faute à notre Justice qui n’est plu juste, et excuse Tout

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Nantes. Une nonagénaire se fait arracher son collier et se retrouve à l’hôpital… La délinquance au quotidien

Les jours se suivent et la délinquance continue de fleurir à Nantes, ville célèbre pour son laxisme judiciaire aussi monumental que diversifié (drogue, meurtre,...

Nantes. Alu et acide chlorydrique au Breil : l’auteur était un père de famille

Nous nous étions fait écho de ce que nos confrères ont (trop) vite appelé des « engins incendiaires » : des bouteilles avec des boulettes de papier...

Fusillades à Nantes. « Ça fait des semaines qu’on tire la sonnette d’alarme, », le cri de colère des riverains du Building [Exclusif]

Ce 11 janvier vers 20h30, pour la troisième fois en quatre jours, les armes ont parlé devant le Building, cette barre d'immeuble qui domine...

Ian Schröder : Comment choisir son arme dans une optique de défense personnelle ?

Comment choisir son arme dans une optique de défense personnelle ? Une vidéo de Ian Schröder. Ce dernier est un des sept fondateurs de l’Association...