Nantes. Place Sainte-Élisabeth : Bonbourg remplace les Tontons Flingueurs

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

« Quand ça change, ça change, faut jamais se laisser démonter ». Nantes a au moins une (nouvelle) particularité : en pleine crise de la restauration, suite aux mesures liées à la tyrannie sanitaire, les restaurants s’y vendent, trouvent preneur, et même rouvrent. Ainsi, place Sainte-Elisabeth, à la limite sud du quartier Viarme – Talensac, Bonbourg remplace Chez Tonton, décoré de citations des Tontons Flingueurs.

Si la décoration a disparu, la cuisine fait honneur au prédécesseur. Ce sont pour l’essentiel des classiques de brasserie – poisson du jour (17€), burger (15€), bavette (17.50), mais aussi salade de saison (14€) ou courge farcie. Ce midi, le plat du jour était un poulet jaune, à l’écrasé de pomme de terre et aux champignons de Paris.

Il faut rappeler au passage que le quartier en produit aussi – dans l’ancienne chapelle désaffectée de l’école libre du Martray, rue du Trépied, mais les restaurants du quartier préfèrent amplement les champignons des bois, pourtant peu abondants cette saison, ou leurs collègues de Paris dont la production est plus organisée. Cela dit, à Nantes nous aimons bien accommoder les parisiens à toutes les sauces.

Ouvert il y a dix jours le 9 octobre, le restaurant suit les inspirations du moment – plats simples, entre classiques de brasserie et recettes plus internationales, assiettes creuses, franglais sur le site qui renvoie aux origines anglaises du cuisinier Ben – sa compagne, Louise, travaillait elle aussi dans la restauration auparavant, notamment à la Canopée, mais aussi, avec lui, dans un restaurant gastronomique niché dans la campagne anglaise. Petite touche intéressante : des desserts maison succulents et qui changent des habitudes – on vous a dit que les anglais étaient les rois des confiseries ?

Quant au nom, il rappelle l’ambiance de la petite place Sainte-Elisabeth, en retrait du tramway ; malgré ses remparts de potelets et son banc artistique où il est rigoureusement impossible de s’asseoir, ses plantations en font une petite place de village, à quelques pas du fracas du tram et de la circulante rue Jean Jaurès.

Y aller : Bonbourg, 2 place Sainte-Élisabeth.
Tel. 02-55-54-96-96 ; bonbourgrestaurant[@]gmail.com
Du lundi au vendredi, 10h-15h, 18h-0h

Louis Moulin

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Rennes. Le député Mustapha Laabid (LREM) définitivement condamné pour abus de confiance

Le député de la première circonscription d'Ille-et-Vilaine Mustapha Laabid (LREM) a été définitivement condamné par la Cour de cassation....

Non, Alice Coffin n’a pas été agressée : la preuve en vidéo

La conférence d’Alice Coffin à la Friche Lucien, à Rouen, mercredi soir 16 juin 2021, a été animée :...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Nantes. Silure, café et passion au restaurant Meraki

Il ne paie pas de mine, Meraki, installé tout près de la place Viarme à la place de l'Aquoiboniste, 2 rue Menou. Maxime Bocquier...

Nantes. La Tablée La Belle Iloise : un bon restaurant de poisson près du passage Pommeraye

Qui a dit qu’à Nantes il n’y avait pas de bonne adresse pour déguster du poisson ? Ouverte depuis mai 2016 rue de Santeuil...

Nantes. Mettez les pieds dans le plat, vous ne le regretterez pas

La rue Jean-Jacques symbolise un peu la décadence moderne de Nantes : en haut, c’est la Cigale et l’opéra, en bas, les kebabs autour...

Le Coq en pâte : une brasserie à viandes de référence sur Nantes.

À Nantes, le cours des  50 otages a toujours polarisé les adresses à viandes. En son temps, il y avait la gigantesque brasserie le...