Langue bretonne. Des attestations de déplacement bilingues disponibles et légales

A LA UNE

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

La langue bretonne s’invite aussi sur les attestations de déplacement requises pour circuler en France depuis le reconfinement. Des formulaires bilingues à télécharger sont disponibles en ligne.

Des attestations en breton disponibles

Depuis le vendredi 30 octobre, il est de nouveau nécessaire de se munir d’un justificatif pour ses déplacements. Le ministère de l’Intérieur propose depuis cette date sur son site trois formulaires : l’attestation de déplacement dérogatoire, le justificatif de déplacement professionnel et le justificatif de déplacement scolaire. Une attestation de déplacement dérogatoire numérique est aussi accessible sur la même page. En l’absence de justificatif ou si celui-ci présente des informations erronées en cas de contrôle, une amende de 135 € peut être infligée.

De son côté, se saisissant de l’occasion pour promouvoir l’usage du breton dans la vie quotidienne, l’Office public de la langue bretonne propose de nouveau au public des attestations de déplacement dérogatoires bilingues en breton et en français. Mais aussi les justificatifs de déplacement scolaire et professionnel, toujours sous forme bilingue. Ces trois documents sont à retrouver sur le site de l’OPLB.

Justificatifs en langue bretonne : aucun problème de légalité

Quant à ceux qui souhaitent se justifier en breton en cas de contrôle des forces de l’ordre lors d’un déplacement, pas d’inquiétude ! Le directeur de l’Office public de la langue bretonne Fulup Jakez rassure sur la légalité de ces documents. « C’est l’exacte traduction du texte officiel. Pour traduire du langage administratif et légal, il faut utiliser le même niveau de langage. Et comme le texte est intégralement en français en dessous, c’est tout à fait légal. »

Pour l’heure, aucune jurisprudence ne vient contredire cela selon le directeur de l’organisme public qui précise n’avoir eu vent d’aucun problème particulier lié à la présentation de ces attestations bilingues. Fulup Jakez en a d’ailleurs fait l’expérience lui-même : « J’ai moi-même été contrôlé plusieurs fois avec, raconte Fulup Jakez. La première fois, le gendarme a été un peu surpris mais tout s’est bien passé quand je lui ai expliqué que c’était juste le même document, en deux langues. »

Avec cette initiative, l’OPLB permet donc à la langue bretonne, bien qu’encore trop peu visible, d’occuper un terrain un peu plus large dans la société. « De plus en plus de brittophones le lisent et l’écrivent. C’est normal pour beaucoup de personnes qui veulent vivre au quotidien en breton d’avoir ces attestations en deux langues », rappelle le directeur de l’Office public de la langue bretonne.

Mais ce dernier a aussi bien conscience des obstacles qui subsistent dans un pays centralisé comme la France avant de pouvoir mettre en place un usage normalisé du breton : « L’idéal serait qu’elles [NDLR : les attestations] le soient directement par les services de l’État, mais nous n’en sommes pas là, contrairement au pays de Galles, au Royaume-Unis, par exemple. »

Une fois encore, la Bretagne ne devra compter que sur elle-même…

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Jean-Yves Le Gallou sur le RN : « La pasteurisation du discours mène à l’abstention ! »

Dans une série de tweets, Jean-Yves Le Gallou est revenu sur les scores décevants du Rassemblement national lors des...

Cruella, Minari, Gagarine, Tokyo Shaking, Un espion ordinaire, Shorta, Caminho longe : la sélection cinéma de la semaine

Cruella, Minari, Gagarine, Tokyo Shaking, Un espion ordinaire, Shorta, Caminho longe : voici la sélection cinéma de la semaine Cruella Londres, années...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Signature de la Charte “Du Galo, dam Yan, dam Vèr !”

La région Bretagne vient de signer, avec chaque partenaire, la Charte “Du Galo, dam Yan, dam Vèr !” qui vise à favoriser l’usage du...

Manifestadeg Gwengamp, fulor ar Vretoned

Kuzul ar Vonreizh he deus korbellet al lezenn Molac votet e miz Ebrel. Ar brezhoneg, e-lec’h mont war-raok, en deus graet meur a gammed...

Ur Redadeg evit ar c’horseg

Goude degouezh ar Redadeg e Gwengamp e c'hello ar rederien kenderc'hel gant o c'hoant da c'haloupat e Bro-gKorsika. « A Currilingua » a loc'ho eus Borgu...

Langue bretonne. 50 ans de combat. An Alc’hwez Aour

Er barzhoneg-mañ e kont Anjela Duval ez eus bet taolet un alc'hwez aour en traoñ ar mor. Ur rummad tud nevez a rank adkavet...