Tréguidel (22). Pour faire face à la crise, les Gîtes d’Armor lancent un coffret cadeau pour Noël

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Ils sont des dizaines de milliers d’entrepreneurs en France à subir de plein fouet actuellement les conséquences de la politique sanitaire destructrice imposée par l’Etat français et ses dirigeants au nom de la « lutte contre la pandémie de coronavirus ». Parmi eux, les Gîtes d’Armor, à Tréguidel (22), qui tentent de faire face, et refusent de dépendre des « enveloppes » quotidiennes sorties du chapeau par des dirigeants qui se gardent bien de dire qui les paiera.

Nous avons interrogé Kévin LE MAO et Cédric COUVRAN, les deux gérants des Gîtes d’Armor depuis 2015 sur la commune de Tréguidel, une commune où ils proposent des hébergements touristiques de courte durée avec SPA, bain nordique privatif, sauna et piscine chauffée.

Pour commander les coffrets cadeaux proposés, pour réserver au sein des gîtes d’Armor, c’est ici

Si vous aussi, vous êtes entrepreneur, en difficulté à cause de l’Etat, si vous proposez des initiatives originales pour la fin de l’année, n’hésitez pas  à nous contacter sur [email protected]

Breizh-info.com : Concrètement, quelles sont pour vous les conséquences économiques après deux confinements ?

Les Gîtes d’Armor : Nous avons dû annuler en masse les réservations, mais le pire dans cette situation est que les clients ne réservent plus longtemps à l’avance, ils attendent le dernier moment pour réserver, vu les faibles taux de remplissage, les prix baissent énormément.
Les clients veulent de nombreuses garanties avant d’effectuer de nouvelles réservations.

Breizh-info.com : Les aides de l’Etat suffisent-elles ? Par ailleurs, les entrepreneurs comme vous trouvent-ils sain de devoir attendre des aides de l’Etat, ce qui fabrique une dépendance vis à vis des autorités ?

Les Gîtes d’Armor :  Les aides de l’État sont bien venues pour pallier la fermeture de nos commerces, mais elles ne peuvent pas devenir éternelles, la question est surtout qui va les financer ? Car les sommes injectées dans l’économie devrons bien être financées un jour ou l’autre.

Breizh-info.com : Pouvez vous nous parler de vos initiatives pour relever la tête et vous en sortir ? Et notamment de vos coffrets cadeaux en ligne ?  

Les Gîtes d’Armor :  Nous avons développé les offres de coffrets cadeaux, afin de commercialiser nos offres pendant les périodes de fêtes, avec une remise très généreuse de 30% avec le code 30NOEL pour inciter les ventes. Nous avons également allongé la validité à 18 mois au lieu de 12 mois habituellement.
Nous lançons également de nombreux jeux concours avec les réseaux sociaux et radio locales pour communiquer sur nos jeux concours.

Propos recueillis par YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Football. Ligue 1, Ligue 2 : le point sur la rentrée des clubs bretons

La Ligue 2 vient de débuter, avec notamment le match entre Le Havre et Guingamp, et un beau match...

Onoda, un film tranchant comme un coup de sabre

Encore un film tiré d’« une histoire vraie », mais l’avertissement est ici nécessaire afin d’attester la véracité d’un...

1 COMMENTAIRE

  1. Un certain président étatiK avait pourtant dit « c’est gratuit c’est l’Etat qui paie », mais c’était bien sûr, comme il en est d’usage chez eux, un socialop-perlimpinpin.
    De ceux-là mêmes qui considèrent le Trésor public, que nous devons alimenter jusqu’à l’abus de ponctions, comme leur magot à volonté généreusement clientèliste. Leur belle générosité irresponsable, malhonnête et assujettissante que nous devrons in fine toujours assumer.
    Combien de temps la Société Française va-t-elle subir sans bouger les abus de pouvoir sous couvert d’un covid et les délires d’un Théâtreux impubéral fait président par une mafia sans frontière, et ses sbires.
    Que l’on pourra comparer avec le Danemark dont le gouvernement ne se sent pas obligé de martyriser sa Population :
    https://www.youtube.com/watch?v=bOAOwpUG-E8

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Crise sanitaire : Saint-Nazaire perd quatre hôtels

Plombée depuis des années par diverses raisons, l'hôtellerie indépendante subit plus lourdement les effets de la crise sociale et sanitaire liée au coronavirus –...

La nullité managériale du gouvernement tue le secteur de l’hôtellerie-restauration [L’Agora]

Paul Chantler, Président-Fondateur de l'enseigne de restauration FrogPubs, nous adresse une tribune libre au sujet de la crise de l'hôtellerie-restauration provoquée délibérément par le Gouvernement....

Covid-19. La crise économique frappe de plein fouet les restaurants

Après plus de deux mois de fermeture, leurs perspectives sont encore très floues. Le secteur d’activité a été sans doute celui le plus violemment...

Hôtellerie. Le groupe Marriott subit une nouvelle cyberattaque, 5,2 millions de clients concernés

Les données personnelles de 5,2 millions de clients du groupe hôtelier américain Marriott ont fuité sur le web. Les coordonnées bancaires ne seraient pas...