Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Irlande. 10 000 emplois perdus dans l’hôtellerie après l’afflux de demandeurs d’asile

L’industrie touristique irlandaise est au bord de l’effondrement. Les chiffres publié récemment par le gouvernement indiquent que jusqu’à 10 000 emplois pourraient être perdus en raison de l’utilisation des hôtels pour héberger les réfugiés. Des milliards de dollars ont potentiellement été perdus, les villes régionales devant se priver d’un commerce estival lucratif.

La République d’Irlande a dû faire face à un afflux de migrants ‘année dernière, 83 000 d’entre eux ayant demandé l’asile en 2022, ce qui a aggravé la pénurie de logements déjà existante dans le pays.

Le gouvernement irlandais a fait l’objet de critiques soutenues pour son recours à des hôtels privés pour héberger les demandeurs d’asile. On estime qu’environ un tiers des chambres d’hôtel en Irlande sont utilisées pour accueillir la récente vague de réfugiés. La ville de Dublin a vu l’émergence de son premier “village de tentes” de réfugiés ce mois-ci. Des vidéos en ligne récentes montrent des affrontements entre des habitants et des réfugiés du Moyen-Orient.

Selon les chiffres du gouvernement, les villes côtières ont été les plus touchées par le déplacement des emplois dans le secteur du tourisme. Pour ne rien arranger, les autorités craignent qu’un programme d’aide d’urgence aux hôtels ne soit illégal au regard des règles de l’UE en matière d’aides d’État.

Carol Nolan, femme politique indépendante, a décrit l’Irlande comme étant “prête à exploser“. Dans un discours prononcé cette semaine devant le parlement irlandais, elle a spécifiquement évoqué la menace d’une ruine financière, notant que les communautés ne bénéficieraient pas des retombées financières du tourisme estival en raison de l’absence d’hébergement hôtelier.

Depuis le mois de décembre, l’Irlande est le théâtre de manifestations populaires contre l’emballement du système d’asile national, l’attitude trop généreuse du gouvernement irlandais en matière d’immigration mettant en péril la cohésion sociale.

Le mois dernier, les autorités ont mis en garde contre d’éventuelles émeutes dans le plus grand centre de réfugiés du pays, à Dublin, car elles craignaient que le mois du ramadan ne déclenche des affrontements entre réfugiés musulmans et non musulmans. L’Irlande a connu une augmentation du nombre de crimes violents depuis 2019. On notera la décapitation de deux homosexuels l’année dernière, commise par un réfugié islamiste, et, depuis avril dernier, le meurtre d’une prostituée pour lequel un réfugié afghan a été inculpé.

Le gouvernement irlandais s’est par ailleurs attiré une triste notoriété internationale en tentant de légiférer sur les discours de haine ce mois-ci. Ses détracteurs estiment que cette législation est un moyen subtil pour les autorités de réprimer les dissidents de l’immigration ce que n’ont d’ailleurs pas nié les responsables politiques irlandais actuellement au pouvoir.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

12 réponses à “Irlande. 10 000 emplois perdus dans l’hôtellerie après l’afflux de demandeurs d’asile”

  1. JCML dit :

    J’aimerai que les journalistes soient clairs sur les mots, mis à toutes les sauces, en ne confondant pas “migrants” et “réfugiés”. Les “migrants” viennent pour, en général, fuirent la misère et parce qu’ils ont vu de la lumière (et des prestations) au bout de leur tunnel. Les “réfugiés” viennent parce qu’ils fuient la guerre, autre. Ils sont couvert par “Le statut de réfugié est reconnu par l’Ofpra en application de l’article 1er A2 de la Convention de Genève du 28 juillet 1951 qui stipule que : “le terme de réfugié s’applique à toute personne craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays; ou qui, si elle n’a pas de nationalité et se trouve hors du pays dans lequel elle avait sa résidence habituelle à la suite de tels événements, ne peut ou, en raison de ladite crainte, ne veut y retourner”. Ce n’est pas le cas des “migrants”, rien à voir. Eux sont à la merci des passeurs et des “ONG” complices.

  2. Gillic dit :

    Encore un bienfait de l’ ue !!

  3. gautier dit :

    que l’Irlande dise MERCI à l’Europe ! comme nous le faisons en France actuellement en baissant nos pantalons !

  4. Kernunos dit :

    A part cela, l’immigration est un chance pour les pays d’acceuil … Combien de temps tiendront-ils ce discours mortifère ?

    • Genevieve Kilburg dit :

      D’accord avec vous, combien de temps allons-nous payer pour des gens venus d’ailleurs, sans contrôle, sans papiers, sans travail, qu’on héberge durant un certain temps, et qui refusent – pour la plupart – de s’intégrer ? quand nos responsables vont-ils ouvrir les yeux, et fermer nos frontières ? Ca devient de plus en plus dangereux, pour nous et pour eux, qui pensent trouver chez nous l’Eldorado, mais en fait, c’est pire, car ils sont loin de leur famille, vivent dans des conditions épouvantables, et indignes, sont obligés de voler, pour se nourrir, où pratiquer plusieurs trafiques qui les mèneront en prison, où la place manque ! et durant ce temps, nous payons ! Il faut trouver une solution !

  5. Philippe Cassard dit :

    Bientôt en France aussi, mais en Bretagne c’est déjà le cas.

  6. Gérard dit :

    Mais qui doutaient que cela serait NOTRE ruine ?
    Il fallait être sourd, aveugle et faible d’esprit pour suivre cette voie vers la mort de tous les pays d’accueil, voulue par des dirigeants certes intelligents mais à l’intelligence dévoyée et nos pays ne profitent que du malheur et doivent payer et encore payer, peut-on parler de prévarication, de concussion ?
    Quand nous avons du mal à vivre sinon survivre, nous ne pouvons accueillir le malheur des autres.

  7. Henri dit :

    Mais que fait l’IRA ? Eh les gars, réveillez-vous ! Vous avez contribué, les armes à la main, à bouter l’Anglais dehors (bon OK OK, à part le Nord-Est de l’île…) et vous vous laissez envahir par des gens souvent bien pires que les Rosbifs ?

    • xavier dit :

      exact , qu’ils repoussent tous ces envahisseurs hors de chez eux , ça va peut etre montrer l’exemple aux autres pays Europeens…..

  8. Corlou dit :

    Les mondialistes européens sont en train de tuer les nations et les peuples européennes en laissant grandes ouvertes les frontières à tous les vents de la migration sauvage . Ce qui se constate en Irlande , est aussi à l’œuvre en France pour le plus grand malheur de nos compatriotes. N’acceptons pas de disparaître dans les abysses de l’histoire !

  9. patphil dit :

    les autres avant les notres, nouveau slogan de l’ue

  10. J.Croillable dit :

    Ce pays qui a si durement et difficilement obtenu sa delivrance du joug anglais durant le siecle dernier, laissant un lourd tribut humain… tout cela pour défendre fièrement une identité et une culture qui lui est propre alors que la verte contrée était en passe d’être anéantie sous l’asservissement de la couronne d’Angleterre. Les anciens de l’armée indépendante, tout comme les femmes et les enfants assassinés pour cette noble cause doivent indubitablement se retourner sous terre … Tout ca pour etre colonisés et disparaitre sous le flux migratoire extra européen avec la complicité d’un Sin Fein pourtant héritier de cette lutte pour l’indépendance. Que penseraient aujourd’hui des Patrick Pearse, des Mickaël Collins voyant leurs enfants dormir dans des voitures faute de logements car attribués, réquisitionnés pour ces hordes de sauvages venus d’un continent à qui il ne doit rien. Je prie pour que la Jeunesse Irlandaise se tourne a nouveau vers le combat pour sa survie, celle de sa nation, de sa culture, de son identité. “Bua nó bás!” (Vaincre ou mourir!)

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Allemagne. Pour le chef de la police de Berlin, la “plupart” des actes de violence sont commis par de jeunes hommes migrants

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. Le Japon à contre-courant de l’Union européenne

Découvrir l'article

Immigration

Italie : les clandestins devront verser entre 2.500 et 5.000 euros de caution pour éviter leur placement en centre d’accueil

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. La Hongrie condamnée à 200 millions d’euros d’amende par Bruxelles pour avoir défendu les frontières de l’UE

Découvrir l'article

International

Irlande. Des candidats anti-immigration élus à Dublin lors d’élections locales : une première historique

Découvrir l'article

Histoire, Politique

À la découverte de l’Irlande : Héritage, Revendications et Avenir

Découvrir l'article

International

Immigration. Le centre pour migrants voulu par Meloni en Albanie ouvrira ses portes en août

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES

Certains immigrés en rétention au CRA de Rennes “s’avouent vaincus” et “sont prêts à retourner dans leur pays”

Découvrir l'article

International

Plus de 10 000 migrants traversent la Manche : un record pour 2024, l’immigration au cœur des législatives britanniques

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte des Cornouailles britanniques : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky