Tyrannie sanitaire. Une nouvelle attestation pendant le couvre-feu

Les Français apprécient manifestement l’humiliation. La preuve, ils acceptent sans broncher les confinement, reconfinement, déconfinement, et leurs lots de brimades (masques, suicide assisté pour les commerces …), non sans une dose de culpabilisation et de moraline permanente.

Une brimade de plus vient de s’ajouter en cette fin de confinement : la nouvelle attestation obligatoire, pendant le couvre-feu, qui s’étend de 20h à 6h. Un couvre-feu que pourront braver ceux qui travaillent ou qui justifient de nouveaux motifs, tandis que pour les autres, on ne voit pas bien ce que cela change puisque toute vie sociale a de toute façon été empêchée depuis des mois par des autorités qui s’acharnent à maltraiter leur propre peuple.

Voici l’attestation à télécharger ici.

Bien entend, policiers et gendarmes, trop content d’être déchargés de devoir assurer votre sécurité quotidienne ou d’aller mettre hors d’état de nuire les dealers, veilleront au grain, y compris jusque dans les centres commerciaux comme ils ont pris l’habitude de le faire ces dernières semaines.

Le couvre-feu « sera strictement contrôlé avec des possibilités de dérogations limitées », a prévenu Jean Castex lors d’une conférence de presse jeudi. Pendant ce créneau horaire nocturne, il est interdit de se déplacer, sauf pour une raison valable : motifs professionnels, motifs familiaux impérieux, mission d’intérêt général, raisons médicales, personnes en situation de handicap et leur accompagnant, besoins des animaux de compagnie. Lors du soir du réveillon de Noël, le 24 décembre, le couvre-feu ne sera pas en vigueur, contrairement au réveillon du Nouvel An, le 31 décembre.

L’attestation devra être présentée en cas de contrôle, sur papier ou sur smartphone. Une version numérique de l’attestation, qui permet de générer un document PDF, existe également.

En cas de sortie non autorisée ou non justifiée, vous encourez une amende de 135 euros, voire 375 euros en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention.

La conclusion ira à cette internaute sur Twitter :

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !