Éric Verhaeghe : « Nous basculons d’une société de droit à une société d’autorisation »

Éric Verhaeghe est haut fonctionnaire, entrepreneur et essayiste. Il a notamment fondé le site d’information en ligne Le Courrier des Stratèges.

Il est également le fondateur des sociétés Tripalio – qui fournit des informations et des données sur l’actualité sociale – et Cosmico, une plateforme en ligne dédiée aux médecines naturelles.

Auteur de plusieurs essais, Éric Verhaeghe a notamment publié Le Great Reset : mythes et réalités aux éditions Culture & Racines en 2021. Un ouvrage dans lequel il tente de décrypter le projet de Grande Réinitialisation formulé par Klaus Schwab, fondateur du Forum de Davos, et Thierry Malleret, consultant et ancien collaborateur de Michel Rocard.

L’équipe d’Epoch Times a rencontré Éric Verhaeghe afin de faire le point sur le pass vaccinal, les projets d’identité numérique et d’euro numérique portés par l’Union européenne, et les liens éventuels qui les relient.

Quels sont les enjeux du passage à l’identité numérique ? Le pass vaccinal est-il un préalable à la mise en place de ce dispositif ? L’identité numérique est-elle destinée à devenir la nouvelle épine dorsale de notre système administratif ? L’État français a-t-il un intérêt stratégique à soutenir la mise en place durable de dispositifs liés à l’identification numérique pour appuyer les fleurons industriels français du domaine ? Le mécanisme de l’identité numérique européenne pourrait-il ouvrir la voie à un système de crédit social à la chinoise, à une forme de totalitarisme high-tech ? Quels sont les enjeux de la mise en place de l’euro numérique ? Comment cette monnaie pourrait-elle compléter le dispositif de l’identité numérique à terme ? L’euro numérique pourrait-il être utilisé comme un instrument contraignant au service d’une vision politique, en fonctionnant comme une monnaie programmable ? Qu’est-ce que le grand reset monétaire précisément ? Comment l’euro numérique s’inscrit-il dans le cadre de cette réinitialisation de la monnaie ? Cette grande réinitialisation peut-elle être vue comme un moyen d’assurer une transition contrôlée vers un nouveau système de croissance et de consommation ? Nous dirigeons-nous vers une société de rationnement où seul un petit nombre d’individus pourrait se permettre de vivre comme avant ?

Découvrez les réponses d’Éric Verhaeghe à ces questions dans la vidéo

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. En effet, le Partage de Yalta est l’acte fondateur du Prince de ce monde et c’est pour cette raison que De Gaulle n’y a pas été convié.

    Et çà serait chouettard que ce « partage » perdure jusqu’à la fin du monde. Pour lors, le Prince a réussi à déplacer le Mur de Berlin en le remplaçant par l’Ukraine, grâce à la mascarade €uropéenne, au sens propre comme au sens figuré.

    Jusqu’à quand ?

    Bref, vous avez aimé « Martine à la ferme »:

    http://bonheursdararat.canalblog.com/archives/2020/10/29/38616744.html

    Vous allez adorer « Lulu à Pékin » ou « Viens, on va compter tes points.»:

    https://www.youtube.com/watch?v=Jt2HA7jfzj8

    Bien entendu, si Quelqu’un coupe le courant, le prix de 1000 téléphones intelligentissimes ne pourra pas payer une pomme de terre de 150 grammes qui nourrit bien mieux un idiot d’être humain que ne le fait la connerie numérique planétaire.

  2. obéissez braves gens, on pense pour vous !
    sauf que la racaille ne comprend pas de telles injonctions

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS