Ivan Rioufol : « Ceux qu’on a dit “complotistes” avaient bien souvent raison 3 semaines avant les autres ! »

Deux ans de Covid-19, de crise sanitaire, de confinements à répétition, de revirements gouvernementaux, de pass sanitaire puis vaccinal n’auront pas eu raison d’Ivan Rioufol, plus que jamais «paria».

Très acerbe contre la politique sanitaire menée par le gouvernement depuis le début de la crise, le journaliste du Figaro revient sur ce qu’il qualifie de « totalitarisme hygiéniste ». Prophétique ou outrancier ? Entretien avec l’auteur du « Journal d’un paria » (Éd. L’Artilleur).

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Il serait peut-être temps d’en finir avec ce mantra ânonné sans discontinuer, et sans le moindre début de commencement de preuve scientifique, dès qu’on souligne l’inefficacité de ce prétendu « vaccin » :  » …. oui, mais on sait qu’il protège des formes graves » … Ah bon et comment ? Comment voulez-vous qu’un traitement qui ne vous empêche pas de contracter la maladie, vous protège contre « une forme » grave de cette maladie ? Cela n’a aucun sens : soit il empêche absolument de la contracter (n’est-ce pas l’unique justification du vaccin ?), et vous êtes effectivement protégé ; soit vous n’êtes pas protégé, vous la contractez et, dans ce cas, rien ne permet de savoir quelle sera son évolution – surtout si vous êtes laissé sans soin par application d’un autre mantra « il n’y a pas de traitement ». On sait maintenant que des personnes vaccinées se retrouvent aussi en réanimation, et, dans la quasi-totalité des cas, ces personnes présentent des comorbidités importantes. Cela devrait normalement suffire – mais nous en doutons – à faire justice de ces affirmations fantaisistes qui consistent juste à répéter les éléments de langage du pouvoir qui n’a plus d’autre argument à faire valoir pour persister dans un entêtement vaccinal plus que suspect au regard de cet échec retentissant.

  2. et on voit la tyrannie avec le traitement de la caravane de la liberté, gaz lacrymogène, pv de 135€ et tabassage des récalcitrants

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS