Fichage des Français selon leurs opinions. La cour européenne des droits de l’homme saisie

A LA UNE

Covid-1984 (Telegram) : « Dans l’Histoire du monde, je n’ai pas souvenir que des esclaves aient été libérés plus vite parce qu’ils obéissaient mieux » [Interview]

Sur le canal Telegram, dont nous vous avons expliqué le process récemment, on trouve énormément de chaines qui diffusent...

Alain de Benoist : « Internet n’est pas un espace de liberté, mais un espace de flicage, d’ordures verbales et de tout à l’égo...

Cela faisait quelques mois que nous n'avions pas interviewé Alain de Benoist afin de connaitre son sentiment sur l'actualité...

Royaume-Uni. L’Écosse bientôt indépendante ? L’Irlande bientôt réunifiée ?

L'Écosse toujours un peu plus sur la voie de l'indépendance ? La perspective est confortée par un nouveau sondage...

Commando au CHU de Nantes : « L’indigence des forces de l’ordre face aux trafiquants de drogue devient impossible à cacher »

L’intrusion au CHU Hôtel-Dieu de Nantes, dans la nuit du 21 au 22 janvier, d’un commando de délinquants pour...

Philippe Baillet : « Avec Sparta nous entendons précisément renouer avec des formes de vraie critique sociale » [Interview]

Nous vous proposons ci-dessous de découvrir la publication Sparta, nouvelle revue de réflexion culturelle, politique, métapolitique et philosophique, qui...

Suite au rejet par le Conseil d’État, mardi 5 janvier 2021, du référé-liberté déposé par VIA | la voie du peuple, son président Jean-Frédéric POISSON décide de saisir la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) concernant la collecte rendue possible par l’État de données sur les opinions politiques, philosophiques et religieuses de Français jugés a priori menaçants pour la sécurité publique.

« Pour justifier son rejet, le Conseil d’État argumente en considérant que ces décrets ne viennent que compléter l’article 6 de la loi du 6 janvier 1978 qui autorise le traitement des données relatives « à des activités politiques, philosophiques, religieuses ou syndicales ». Or, comme indiqué, il s’agit là de données liées à des actions et non à des présupposés » indique le parti de M. Poisson.

« Devant ce qui s’apparente à une esquive juridique de pure forme, ne prenant pas en compte la gravité des conséquences des décrets incriminés sur les libertés fondamentales des Français, VIA | la Voie du Peuple et son président Jean-Frédéric POISSON décident de ne pas lâcher le combat juridique et de saisir la Cour Européenne des Droits de l’Homme »

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Jean de Kervasdoué : « Les écolos nous mentent ! »

Jean de Kervasdoué, économiste, professeur émérite au CNAM et membre de l’Académie des technologies, auteur de "Les écolos nous...

Jean-Marc Jancovici : Énergie et climat pour demain. Quels scénarios après les crises?

Conférence en ligne organisée par l'INSEAD le 18 janvier 2021 : Energie et climat pour demain, relance et finitude...

4 Commentaires

  1. Courageux ce Monsieur Poisson !
    S’il y en avait, encore, de sa trempe, chez ses anciens collègues de LR, tous phagocytés par Lrem, qui leur promet de les faire élire.
    Lui, il est sans filet :

  2. Application de la criminologie dite « actuarielle » : la commission d’une infraction n’est plus nécessaire, il suffit que vous ayez « l’intention » de la commettre possiblement pour avoir à rendre des comptes en justice ; et pour caractériser cette intention, la connaissance de vos opinions est bien évidemment indispensable. La boucle est bouclée, la police politique s’installe.

  3. La sur complexité incessante de la société « Française » devient effrayante!
    Certe cela va de paire avec la surpopulation, mais quand même, vu de loin cela paraît abjecte et malsain.

  4. […] Jean-Frédéric Poisson serait-il donc le seul à s’émouvoir de cette atteinte flagrante à nos libertés ?  « Devant ce qui s’apparente à une esquive juridique de pure forme, ne prenant pas en compte la gravité des conséquences des décrets incriminés sur les libertés fondamentales des Français, VIA | la Voie du Peuple et son président Jean-Frédéric POISSON décident de ne pas lâcher le combat juridique et de saisir la Cour européenne des Droits de l’Homme » https://www.breizh-info.com/2021/01/08/156883/fichage-des-francais-selon-leurs-opinions-la-cour-euro… […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici