L’Irlande du Nord fera-t-elle encore partie du Royaume-Uni dans 30 ans ? La question divise

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

La grande majorité des unionistes pensent que l’Irlande du Nord fera encore partie du Royaume-Uni dans 30 ans, mais 97% des électeurs nationalistes et républicains prédisent que l’Union aura pris fin d’ici 2050 selon un sondage LucidTalk pour le Belfast Telegraph. Le sondage en ligne a été réalisé du 22 au 25 janvier auprès de 2 295 personnes, un échantillon qui a été pondéré pour refléter la population locale.

Les trois quarts des électeurs unionistes (72%) pensent que l’Irlande du Nord fera toujours partie du Royaume-Uni dans 30 ans, malgré les craintes exprimées par leurs responsables politiques concernant la nouvelle frontière de la mer d’Irlande qui menace l’Union (craintes qui se traduisent par des menaces récentes visant les ouvriers sur les ports de Larne et de Belfast).

Du côté des républicains irlandais, 97 % des électeurs du Sinn Fein et du SDLP prédisent que l’Union avec le Royaume-Uni aura pris fin d’ici 2050.

Alors que l’Irlande du Nord célèbre son centenaire en 2021 (tout comme la République d’Irlande du coup) un peu plus de la moitié des personnes sondées (54 %) pensent que non, l’Irlande du Nord ne fera plus partie du Royaume-Uni et un tiers qu’elle en fera toujours partie. Outre les électeurs unionistes et républicains, les électeurs des autres principaux partis, dont Les Verts, partagent l’opinion tendant à la dislocation du Royaume-Uni.

L’unionisme est confronté à l’un des plus grands défis de son histoire alors que l’impact de Brexit devient évident, le protocole autour de la question des frontières – un élément clé de l’accord conclu en décembre avec l’UE – ayant déclenché la colère de la population loyaliste. Pour éviter de perturber le commerce transfrontalier et le retour des points de contrôle le long de la frontière, l’UE et le Royaume-Uni ont convenu de déplacer les nouveaux processus réglementaires et douaniers vers la mer d’Irlande, ce qui a provoqué la colère des unionistes.

Le Premier ministre (unioniste) Arlene Foster a demandé au premier ministre Boris Johnson de remplacer le protocole, le qualifiant d' »inapplicable » tandis que le vice Premier ministre (républicain) Michelle O’Neill a déclaré que le protocole était « absolument nécessaire ».

Dans le sondage LucidTalk, les journalistes ont demandé aux sondés si ils pensaient que le protocole affaiblirait la position de l’Irlande du Nord au Royaume-Uni à long terme. Au total, 77% des personnes ont déclaré oui, 16% déclarant qu’il n’aurait aucun impact.

Deux tiers des électeurs du DUP (67%) pensent que l’accord controversé entre Londres et Bruxelles diminuerait l’Union entre Irlande du Nord et Royaume-Uni, et 91% des électeurs du Sinn Fein étaient de cet avis. Un cinquième des électeurs du DUP pensaient que le protocole n’aurait aucun impact sur l’Union, contre seulement 6 % des électeurs du Sinn Fein.

Alors que la situation s’était plutôt calmée en Irlande du Nord ces dernières années, le Brexit, les tensions liées aux frontières, le poids démographique déclinant des unionistes (Protestants) pourrait rapidement amener à une recrudescence d’un conflit qui reste comme une cicatrice pas encore refermée en Ulster.

YV

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Immigration. Le Royaume-Uni va sanctionner les pays qui refusent de reprendre leurs migrants

Le Royaume-Uni va bloquer les visas des visiteurs provenant de pays dont le ministre de l'intérieur estime qu'ils refusent de coopérer pour reprendre les...

« White Privilege ». La commission de l’éducation du parlement britannique détruit l’idée d’un privilège blanc

Dans un nouveau rapport, traduit par Fdesouche, la commission de l’éducation du parlement britannique tire la sonnette d’alarme sur les résultats insuffisants des enfants...

Le soutien à l’indépendance de l’Écosse recule dans un nouveau sondage d’opinion sur la constitution

Une nouvelle opinion a montré que le soutien à l'indépendance de l'Ecosse a chuté au cours des derniers mois. 48 % des personnes sondées...

Irlande du Nord. Des loyalistes veulent manifester à Dublin dans quelques semaines

Des loyalistes d'Irlande du Nord prévoient de manifester à Dublin contre le Protocole en Irlande du Nord au mois de juillet prochain, créant quelques...