Insolite. Ces activités étonnantes qui ont passionné les Français depuis le premier confinement

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Si la pandémie de coronavirus a profondément impacté la vie des Français, il semblerait qu’elle ait aussi eu une incidence sur leurs passions lors du confinement. Donc quelques-unes plutôt étonnantes…

Ces activités qui ont bénéficié du confinement

+233 % d’adeptes au crochet, +136 % pour la poterie, +100 % de demandes de cours d’harmonica ou encore +800 % pour l’œnologie… Ces chiffres surprenants sont ceux enregistrés sur la plateforme de mise en relation des particuliers avec des professionnels Starofservice.com.

Aussi, dès le premier confinement au printemps 2020, la fermeture administrative des centres d’activités et des lieux culturels a créé chez les Français une distorsion temporelle faisant paraître les journées plus longues. Face à la colère, à l’anxiété, à la peur du lendemain, mais également à l’ennui, de nombreux individus ont pris des dispositions pour contrer les effets néfastes du confinement en expérimentant des activités pour lesquelles, auparavant, ils manquaient de temps ou de motivation.

Le succès des loisirs créatifs

Il y a plusieurs décennies, ce que l’on appelle aujourd’hui les « loisirs créatifs » comme la couture, le tricot ou le petit bricolage, émanaient plutôt d’une nécessité de subvenir aux besoins du foyer que d’une activité à proprement parler pratiquée pour le plaisir.

Désormais, les choses ont évolué en même temps que la société, et, depuis les années 2000,  le « Do It Yourself » [NDLR : « fais-le toi-même »] a très largement la cote. Il ne s’agit plus de reprendre un vêtement pour pallier les affres de l’hiver ou de tricoter une écharpe, dorénavant le but est de se focaliser sur l’aspect créatif.

Durant le premier confinement, le marché du Do It Yourself a enregistré une hausse de 30 % de chiffre d’affaires notamment grâce aux boutiques implantées dans la vente en ligne. Si les loisirs créatifs se pratiquaient auparavant durant des ateliers physiques, dorénavant, il n’est plus si étonnant de participer à des visioconférences sur Zoom ou sur Skype qui réunissent des adeptes accompagnés d’un animateur. À titre d’exemple, la plate-forme a ainsi noté une hausse de 24 % concernant les demandes de cours de couture.

Quand la maison devient le centre des passions

Depuis le début de la crise sanitaire, si les activités en plein air ont de facto subi une baisse des demandes, les Français ont trouvé un nouveau sens à leurs tâches quotidiennes. Face à la hausse du temps passé à la maison, les individus ont œuvré dans le but de rendre leur foyer plus agréable. Certains ont refait leur décoration intérieure, d’autres en ont profité pour prendre soin de leur jardin et tout ce qui s’apparentait finalement davantage à une obligation est devenu un moyen d’exprimer sa créativité et ses talents.

L’engouement envers la cuisine a augmenté de 56 %, le jardinage de 97 % et le bricolage de 24 % mais également, plus surprenant, l’œnologie de 800 %, ce qui peut s’expliquer par une volonté intrinsèque de dépasser le simple statut de consommateur et de saisir davantage les rouages de ce que certains considèrent comme étant un art.

La musique adoucit les mœurs… et le confinement

Comme nous pouvons le constater, la liste des activités vers lesquelles se sont tournés les Français au cours de l’année écoulée est très éclectique. Une autre étude, menée cette fois en mai 2020 par Pyjam’Advisor, rapportait pour sa part que 74 % des personnes sondées s’étaient découvertes de nouvelles passions.

Ainsi, la musique, citée par 59 % des interrogés, ou encore les visites virtuelles (57 %) avaient permis à la population de faire passer ces longues journées de façon ludique. Une partie des Français allait même plus loin en se lançant dans l’apprentissage d’un instrument. Woodbrass, entreprise française de vente d’instruments de musique, a vu ses ventes en ligne augmentée de 136 % sur les guitares, 89% sur les pianos et même 75% sur le home studio à la sortie du premier confinement par rapport à l’année 2019. Le malheur des uns…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Articles liés

Santé, conduite, délinquance, sécurité… Quels sont les pays les plus sûrs d’Europe ?

Une récente enquête menée par l’Ifop pour le site spécialisé Voyage avec Nous courant mai indiquait que 85% des Français comptaient passer leurs vacances...

Économie. Malgré les confinements, les consommateurs français toujours attachés aux commerces physiques « non essentiels »

Avec la levée progressive des mesures de restrictions sanitaires, les commerces physiques présentés comme « non essentiels » ont également pu rouvrir leurs portes...

Belgique : des affrontements lors d’une manifestation anti-confinement à Bruxelles

Le 29 mai, des manifestants sont descendus dans les rues de Bruxelles pour protester contre les restrictions anti-coronavirus. Au moins une personne a été...

Santé mentale des enfants en période de confinement : le logement et la situation sociale de la famille décisifs

Le premier confinement du printemps 2020 aura été dur à vivre pour certains. Une étude détaille l'impact de cette situation inédite sur la santé...