Covid-19. Des tentatives de suicide en très forte hausse chez les enfants depuis le début de la crise sanitaire

A LA UNE

Les tentatives de suicide chez les moins de 15 ans ont connu une très forte hausse depuis le début de la crise sanitaire. Un phénomène auquel la France n’a pas échappé. Plusieurs facteurs pourraient avoir contribué à cette tendance.

Une « augmentation spectaculaire » avec la crise sanitaire

Au cours des derniers mois, les inquiétudes concernant les suicides au sein des jeunes générations sont devenues de plus en plus vives avec des tentatives qui se sont multipliées. Une crainte que vient confirmer une récente étude publiée au début de ce mois d’octobre par JAMA Network, site regroupant les publications du Journal of the American Medical Association.

Ce document rapporte en effet les conclusions des travaux visant à appréhender l’évolution du nombre de tentatives de suicide chez les enfants entre janvier 2010 et avril 2021. Et, à la lecture des résultats, il apparaît clairement que la crise du Covid-19 a vu ce nombre fortement augmenter.

Les auteurs de l’étude indiquent ainsi que « la pandémie est associée à de profonds changements dans la dynamique des tentatives de suicide chez les enfants », à tel point que l’on a observé « une augmentation spectaculaire des tentatives de suicide chez les enfants fin 2020 et début 2021 après le début de la pandémie de Covid-19 en France ».

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont analysé un échantillon de 830 admissions à l’hôpital parisien Robert-Debré, qui est l’un des plus grands centres pédiatriques d’Europe.

Tentatives de suicide et pandémie : une causalité établie mais des facteurs divers

En ce qui concerne sa méthodologie, cette étude transversale a inclus tous les enfants âgés de 15 ans ou moins qui ont fait une tentative de suicide et ont été admis aux urgences pédiatriques de l’hôpital Robert Debré durant la période indiquée précédemment. L’âge moyen de l’échantillon étais de 13,5 ans et le ratio garçons/filles de 1:4.

Quant à sa définition, une tentative de suicide désigne un comportement non mortel et potentiellement blessant, avec l’intention de mourir à la suite de ce comportement. Parmi les évolutions les plus éloquentes du nombre de tentatives de suicide, on notera la hausse de près de 300 % à la fin de l’année 2020.

suicide
Données brutes sur le nombre de tentatives de suicide pendant 10 ans de suivi.
suicide
Tendance à long terme de la série.

Pour autant, les causes réelles de la corrélation entre la crise sanitaire et la forte hausse de ces tentatives de suicide demeurent floues. Ainsi, des conditions de confinement en passant par les tensions familiales engendrées par ce dernier jusqu’à la privation d’activités en extérieur au profit d’un temps accru passé devant les écrans (et notamment sur les réseaux sociaux parfois source de tourments pour les enfants), de nombreux facteurs pourraient avoir joué un rôle dans cette tendance.

Par ailleurs, il est aussi intéressant de relever qu’au cours du premier confinement de mars 2020 en France, une diminution des tentatives de suicide a été observée. De l’avis des auteurs de la publication, ce phénomène peut avoir résulté non seulement d’une surveillance parentale accrue mais aussi de difficultés d’accès aux soins urgents.

Pour conclure sur une note d’optimisme, il semblerait toutefois que cette flambée des tentatives de suicide connaisse un ralentissement depuis quelques semaines. Cité par Le Parisien, le professeur Delorme, l’un des co-auteurs de l’étude en question, précise que l’on « rejoint progressivement une phase de tension qui était déjà familière à l’avant-crise ».

Une information qui ne doit pas pour autant dispenser les parents de demeurer attentifs aux éventuels changements de comportement de leur progéniture.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

1 COMMENTAIRE

  1. les pauvres gamins, tiraillés chez eux entre parents, l’un pro vaccin ,l’autre non, ostraciser à l’école par leur copains, suivant le cas, par les Maitres, le masque, le confinement, ne pas suivre les copains si pas vacciné, je hurle ma colère contre ce gouvernement !! comme le dit un ami du sud de la France, (ils ne sont pas bon à rien, ils sont mauvais en tout ! )

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés