Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Chypre. Une barrière de 11 km contre l’immigration extra-européenne illégale

La République de Chypre a débuté la construction d’une barrière anti-immigration devant à terme couvrir 11 km de frontières avec la partie turque de l’île. Une mesure destinée à faire face un nombre d’arrivées de migrants clandestins en hausse.

Immigration illégale : Chypre ne veut plus subir

Après la Hongrie et la Grèce, un autre État européen envisage de dresser une barrière physique sur ses frontières afin d’endiguer l’immigration. Ainsi, les autorités chypriotes ont commencé la semaine dernière à installer des barbelés destinés à bloquer les migrants stationnés dans la zone autoproclamée « République turque de Chypre-Nord » qui cherchent à rejoindre la République de Chypre située au sud et faisant partie de l’Union européenne depuis 2004, bien que n’étant pas membre de l’espace Schengen.

Chypre

Source : cyprus-mail.com

Ce mur de fils barbelés doit s’étendre à terme sur une longueur d’environ 11 km et doit couvrir des zones le long de la zone tampon sous contrôle des Nations unies, près d’Astromeritis, Peristerona et Akaki jusqu’à l’ancien aéroport de Nicosie. Pour l’instant, les installations n’ont été mises en place que dans le secteur d’Astromeritis.

Chypre

Séparation politique de Chypre. Source : Calenda.org

Une pression migratoire en hausse dans un contexte géopolitique compliqué

La mise en place de ce dispositif de protection contre l’immigration extra-européenne clandestine fait suite à une hausse de la pression migratoire sur la République de Chypre au cours des dernières années. Selon le président chypriote Nicos Anastasiades, son pays comptait, au regard des statistiques de la police, près de 10 000 migrants en 2019 contre 2 936 en 2016, 4 582 en 2017 et 7 761 en 2018. Les chiffres de l’année dernière ne sont pas encore disponibles mais nous rapportions déjà en mars 2020 que le pays voyait stationner près de 21 000 demandeurs d’asile sur son territoire.

Quant à la provenance de ces clandestins, la plupart des migrants recensés à Chypre viennent de Syrie et d’Afghanistan via la Turquie dans la partie nord de l’île. À savoir également que cette « République turque de Chypre-Nord » n’est actuellement reconnue que par la Turquie…

Autre indicateur démontrant l’urgence de la situation, environ 4 % de la population chypriote est actuellement composée de demandeurs d’asile. Une proportion quatre fois plus élevée que la moyenne de l’Union européenne tandis que Chypre a également le nombre le plus élevé de premières demandes d’asile dans l’UE par habitant.

En ce qui concerne les capacités d’accueil, elles sont débordées malgré quelques « relocalisations » de migrants vers d’autres États membres ces dernières années.

Enfin, l’installation de cette nouvelle barrière anti-immigration s’inscrit dans un contexte déjà tendu entre les autorités chypriotes et turques. En effet, en février 2020, le ministre de l’Intérieur de la République de Chypre Nicos Nouris accusait la Turquie d’avoir délibérément canalisé des migrants pendant des mois vers le sud chypriote grec de l’île, ethniquement divisé, afin de modifier la composition de sa population. Un ministre qui déclarait alors : « nous maintenons qu’il y a un but et un objectif très spécifique, qui est de modifier le caractère démographique de l’île, et il est clair que nous ne pouvons pas continuer à accepter des migrants en si grand nombre ».

Une lucidité qui conduit progressivement les autorités chypriotes à se doter des moyens adaptés pour faire face à la situation.

Crédit photo : Flickr (CC BY-NC-ND 2.0/Marco Fieber) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International

Royaume-Uni. Vers un nouveau record d’immigration illégale en 2024 ?

Découvrir l'article

AURAY, Immigration, Local, LORIENT, Social, Société, VANNES

Morbihan : la préfecture reconnaît que l’hébergement d’urgence est sur-saturé par les migrants !

Découvrir l'article

Sociétal

Une carte recense tous les centres d’accueil pour migrants – réfugiés et demandeurs d’asile – en France

Découvrir l'article

International

Allemagne. Pour le chef de la police de Berlin, la “plupart” des actes de violence sont commis par de jeunes hommes migrants

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. Le Japon à contre-courant de l’Union européenne

Découvrir l'article

Immigration

Italie : les clandestins devront verser entre 2.500 et 5.000 euros de caution pour éviter leur placement en centre d’accueil

Découvrir l'article

Tourisme

10 plages paradisiaques de Bodrum et Antalya

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. La Hongrie condamnée à 200 millions d’euros d’amende par Bruxelles pour avoir défendu les frontières de l’UE

Découvrir l'article

International

Immigration. Le centre pour migrants voulu par Meloni en Albanie ouvrira ses portes en août

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES

Certains immigrés en rétention au CRA de Rennes “s’avouent vaincus” et “sont prêts à retourner dans leur pays”

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky