Nantes. Visé par des tirs en octobre dernier, il est à nouveau agressé quai de la Fosse…

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Dimanche, quai de la Fosse, un homme de 27 ans l’a échappé belle. Alors qu’il remontait le quai, il a été agressé par plusieurs personnes qui ont jailli d’une voiture avec des objets contondants et un couteau. Il a été tabassé et blessé au cou, au visage et aussi aux bras – ce sont des lésions de défense quand il a paré les coups.

Les pompiers sont arrivés sur place vers 14 heures et ont pris en charge l’individu, hospitalisé dans un état grave mais dont le pronostic vital n’est pas engagé. Les agresseurs ont quant à eux pris la fuite. La victime, connue des forces de l’ordre, a déjà été visée par des tirs dans les quartiers nord de Nantes, début octobre, et avait été blessée à l’épaule.

C’était le 6 octobre – l’homme était en train de monter dans sa voiture, rue Samuel de Champlain ; le tireur avait pris la fuite en direction de la rue Jacques Cartier.

Par ailleurs deux hommes de 33 et 37 ans ainsi qu’une jeune femme âgée de 25 ans, tous trois sans-abris, devraient être jugés le 23 avril prochain pour agression, outrages et menaces de mort d’un conducteur de bus de la TAN, rue du Cheval Blanc – ce dernier a reçu des coups de poing. Un essuie glace du bus aurait aussi été cassé par les agresseurs ; la TAN a porté plainte.

Les deux hommes, connus pour outrage et violence, ont été placés en détention provisoire. La jeune femme a été libérée sous contrôle judiciaire.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Occupation d’Arbonne : les agriculteurs basques s’invitent chez la propriétaire parisienne

Les terrains d'Arbonne au Pays Basque Nord cristallisent la contestation autour de la hausse du foncier et de l'immobilier...

Ober anaoudegezh gant Bro ar Gwin e Liger-Atlantel

E-pad ar vakañsoù e-lec'h mont da vro-Euskadi evel boaz e c'hell ar vretoned kar o bro ober anaoudegezh gant...

Articles liés

Nantes. Les fusillades reprennent de plus belle, un blessé grave au CHU

La nuit du 1er au 2 août a été marquée par trois règlements de comptes entre gangs de la drogue nantais, au cours desquels...

Nantes. La 27ème fusillade de l’année : ça s’est passé aux Dervallières…

Après trois semaines de "pause" depuis la 26e fusillade de l’an de grâce 2021 dans les quartiers nord de Nantes le 11 juin dernier,...

Nantes. 25e fusillade de l’année : cette fois, c’est un bus…

Il fallait vraiment que Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, vienne pour que les syndicats de la SEMITAN brisent le black-out imposé par le politique...

Nantes. 24e fusillade de l’année… pour une moto volée

Pour une fois, ce n'est pas lié aux règlements de comptes des gangs de la drogue – la 24e fusillade de l'année dans l'agglomération nantaise...