Terrorisme sanitaire. Un Français sur trois déprimé par les restrictions ?

A LA UNE

Avec des restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19 qui n’en finissent pas, le moral des Français est en berne pour près d’un tiers de la population selon un nouveau sondage. La fermeture des restaurants joue notamment un rôle important dans ce pessimisme ambiant.

Près d’un Français sur trois n’a pas le moral

L’année 2021 ne démarre pas sous les meilleurs auspices pour une partie de la population française si l’on s’en tient aux résultats d’une récente étude menée par l’Institut de sondage rennais Gece. Tandis que, ces derniers jours, les images de longue file d’attente d’étudiants venant chercher de l’aide alimentaire ont fait le tour des réseaux sociaux, la baisse du moral des Hexagonaux est plus que jamais d’actualité dans un contexte difficile.

Le sondage en question, réalisé auprès d’un échantillon de 10 000 personnes représentatif de la population âgée de 15 ans et plus, met notamment en évidence l’urgence de la réouverture de certains espaces de loisirs et lieux conviviaux pour éviter une forte dégradation du moral des Français.

Les résultats sont en effet sans équivoque : si seulement un Français sur 10 n’avait pas le moral avant le 1er confinement de mars 2020, ce sont aujourd’hui 31 % des personnes interrogées qui ont le moral en berne. Ce qui représente une hausse de 21 points.

À l’inverse, s’ils étaient 32 % à afficher un moral au beau fixe avant mars 2020, les sondés ne sont désormais plus que 12 % à conserver cet optimisme en ce mois de février 2021.

De plus, nombreux sont ceux qui admettent avoir été affectés par les restrictions liées à la pandémie : 40,5% ont vu leur moral baisser (ce moral pouvant être « assez bon » ou « mauvais » aujourd’hui). Parmi les étudiants, la situation est particulièrement alarmante puisque ce pourcentage passe à 52 %, soit plus d’1 sur 2.

Concernant les populations les plus touchées, l’étude constate aussi un impact plus fort sur :

  • les jeunes et plus particulièrement les 19-24 ans (36 %) ;
  • les personnes en recherche d’emploi (41 %) ou avec des revenus inférieurs à 1 500 € par mois (37 %) ;
  • et les CSP supérieures (34 %).

À noter également que le moral des femmes est plus bas que celui des hommes (34 % contre 29 %).

La fermeture des restaurants, mesure particulièrement mal vécue

Parmi les lieux désormais fermés pour cause de restrictions sanitaires et pesant à la baisse sur le moral des Français, les restaurants arrivent en première place : 87 % des interrogés considèrent que leur fermeture a eu un impact négatif sur leur moral. Des restaurants qui sont aussi perçus comme étant des espaces sociaux, des lieux de vie et de convivialité.

Dans le top 5 des contraintes les plus dures à supporter viennent ensuite :

  • la fermeture des commerces hors alimentaires (82 %)
  • la fermeture des parcs et jardins (80 %)
  • la fermeture des cinémas (71,5 %)
  • la fermeture des bars (59 %).

Suivent après la fermeture des théâtres et salles de concerts (57 % des Français), les salles de sport (56 %), les musées (51 %), les événements sportifs (48 %), les stations de ski (32,5 %) et, enfin, les discothèques (22 %). Dans l’ensemble, 81 % des Français ont été touchés moralement par la fermeture des lieux culturels (cinémas, théâtres, salles de concerts et musées).

En toute logique, les catégories les plus touchées par ces mesures sont celles qui accordaient une plus grande place aux loisirs et aux sorties en tout genre : les jeunes, notamment les étudiants, et les catégories les plus aisées (CSP supérieures, niveau de diplôme et revenus les plus élevés).

Crédit photo : Pixabay.com (Pixabay Licence/JerzyGorecki) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Jean-Paul Gourévitch : « Les gouvernements ne veulent pas aborder le sujet du Grand remplacement. Ils sont contre la démarche scientifique visant à démontrer...

Jean-Paul Gourévitch : « Les gouvernements ne veulent pas aborder le sujet du Grand remplacement. Ils sont contre la...

« Sacrée surprise ». Eric Zemmour devrait annoncer sa candidature à l’élection présidentielle ce mardi midi

Ce n'est une surprise pour personne et pourtant, la presse ne parle que de cela : l'annonce de la...

5 Commentaires

  1. Les restrictions sont un mal nécessaire, voire obligatoires, même si elles sont parfois discutables …

    Sans restriction, le nombre de morts serait encore bien plus élevé que ce soit en France comme ailleurs.

    Il faut savoir être patient et de plus, relativiser aussi. C’est une guerre qui n’en est pas une. Nous pouvons sortir malgré certaines restrictions qui sont, bien sûr attentatoires à nos libertés individuelles mais c’est dans l’intérêt des libertés collectives à retrouver plus tard, nonobstant que, dans l’instant, ça limite des cas graves voire des décès.

    Pour autant, aucun tireur n’est embusqué ni aucune armée étrangère n’est sur le sol comme ce fût dans un passé récent.

    Contre le virus il y aura vaccin et ou traitement à terme mais, je le répète, il faut aussi un peu de patience et de raison … car à comparaison, contre le terrorisme et ou l’islamisme, nous n’aurons pas ces produits … Aucune pharmacopée n’a été ou ne sera jamais découverte et ou créée contre ce fléau là qui est tout aussi dangereux si ce n’est plus à mon sens.

    • C’est grâce à une telle acceptation que nous aurons bientôt droit au passeport vaccinal et des restrictions bien plus importantes.
      Ne vous faites pas d’idée le soit disant vaccin ne nous ramènera jamais à la vie d’avant…
      C’est dans la sphère privée que tout évolue et de plus personne ne peut prétendre qu’il y aurait eu plus de morts sans ces mesures
      Au bout d’une année il serait bon de faire preuve de lucidité

    • Les restrictions sanitaire n’ont aucuns véritable fondement scientifique et sont basé sur une étude américaine , pays ou la façon de vivre est différente de chez nous ( chaque pays dans le monde a sa façon de vivre) , malgré la fermeture des bars, café , restaurant et de tout les lieux de détentes, de divertissements , de savoir, le virus ce balade librement ; le « comité scientifique » comporte des membres qui ont ou eu des intérêts financiers important avec les labos qui nous vendent a prix d’or leurs « vaccin », donc du coté indépendance ont repassera .
      Les chiffres des morts est largement surestimer par incorporations des décès venant d’autres maladies afin de faire peur a la population ; des familles , des professionnels de santé l’on dénoncer a plusieurs reprise (personnels qui ce sont fait tapé lourdement sur les doigts par leur hiérarchies), les autopsies sont interdites , les cercueils fermer ce qui interdits aux familles de faire le deuil du proche.
      Les personnes qui décèdent sont déjà atteintes d’autres pathologies révélés ou sous-jacente, sont âgés voir très âgés dans la majorité des cas..
      Les vaccins ne sont pas sur du tout car on ne connais pas réellement leur efficacité sur le virus (les chiffres annoncé sont faux pour faire vendre; les cadres de Pfizer ne veulent pas ce faire vacciner avec leur vaccins , c’est tout dire ; l’étude du protocole d’essai a révélé qu’il a été fait n’importe comment) , de plus utilisant la technologie ARNm ou ADNm ils modifient les instructions même de la cellule , on en verra le résultat dans quelques années ; c’est de la thérapie génique et des essais auparavant sont sont mal passer , les malades on développé d’autres maladies.
      La cardiologue que je consulte ma bien dit que ce qui rentre dans la cellule en ressort avec des modifications que l’on ne connait pas vraiment .
      Sur le plan humains , les restrictions sont en train de faire de terrible dégâts , suicides , maladies psychiatrique , chômages, dettes de l’état qui gonfle démesurément , fuite des investisseurs pour des pays plus clément (c’était déjà le cas avant du fait d’un harcèlement fiscal hors du commun en France , cela a empirer depuis.)
      Il faut reprendre une vie normale , en faisant confiance en premier aux médecins de familles, ce qui depuis le début de cette crise a été interdit par les autorités sanitaire , ce sont les médecins de famille qui connaissant leurs patient peuvent dire si il y a suspicion et de ce faite demander un test , cela ne sert a rien de ce faire tester si on a pas de symptôme car même si vous êtes négatif au moment du test , vous pouvez très bien être infecté une heure après en croisant une personne dans la rue ou dans un magasin, au bureau , les transports ; la seule chose qui ce passe est l’engorgement inutile des laboratoires d’analyses et une dépense inutile qui en passant ,vous payer quand même par le biais des prélèvements sociaux et des impôts (que c’est beau la crédulité humaine).
      Juste avoir une alimentation diversifier, saine, du sport , mettre le masque et des gants (rien qu’en touchant une surface comme une poignée de port vous pouvez être contaminé.)
      Il faut également que les autorités sanitaire autorise les protocoles mis au point partout dans le monde ; protocoles qui luttent contre le début de l’infection , afin de réduire la charge virale ; au lieu de dire aux malades , rester chez vous,prenez une aspirine.
      Pour ce qui est de la vaccination propre , le journaliste scientifique François de Clozer a dénoncer le fait que l’on vaccine en premier les « vieux » comme si on faisait un dernier test , alors qu’il faut en réalité vacciner les professionnels de santé , les plus jeunes qui eux ont encore toutes la vie devant eux, qui sont la source même du fonctionnement de ce pays et pas les anciens qui attendent de voir la grande faucheuse venir les prendre .
      Tout est fait pour visiblement faire baisser la population français vers un nombre d’habitants plus petit.
      Faut redescendre sur terre ,arrêter de regarder les chaines d’informations , de lire les média papier ou informatique aux ordres du palais ; faire des recherches sur internet , vous savez cette magnifique bibliothèque du savoir et d’échange que beaucoup n’utilise que pour les réseaux dit « socio » (merci la récupe de renseignements personnel pour un fichage en règle de la population a des fin marketing ).

  2. @PERTUE

    « Sans restriction, le nombre de morts serait encore bien plus élevé que ce soit en France comme ailleurs.  »

    Rien de moins sur… d’autres pays ont beaucoup moins confiné que la France et n’ont pas plus de mort par millier d’habitants .

    • Ce virus ne tue pas « systématiquement » mais peut laisser des séquelles extrêmement graves. Faut-il vraiment prendre des risques insensés pour gagner un peu de liberté maintenant et la perdre définitivement par la suite en cas de maladie ?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés