Assurance deux-roues. Ces conseils et astuces pour payer moins cher votre prime

A LA UNE

L’arrivée des beaux jours signifie pour certains le retour des balades en deux-roues. L’occasion de passer en revue quelques astuces pour payer moins cher sa prime d’assurance, notamment pour les utilisateurs occasionnels.

Assurance deux-roues : ces critères qui influencent le calcul de la prime

Avec quelques 3,6 millions de deux-roues motorisés en France dont un tiers de scooters et environ 2,5 millions de motards possédant le permis de catégorie A, ce mode de transport souvent associé à un certain sentiment de liberté est largement adopté dans l’Hexagone. Mais cette liberté ne s’affranchit toutefois pas de la nécessité de souscrire une assurance avant d’arpenter les routes du pays.

Concernant le calcul de la prime d’assurance d’un deux-roues, il est effectué à partir d’une série de critères. L’assureur prendra tout d’abord en compte la cylindrée : ainsi, plus celle-ci sera élevée, plus le coût de l’assurance le sera également. Le montant de la prime tiendra aussi compte du profil du conducteur, qui devra fournir un relevé d’informations lors de la souscription du contrat. Seront considérés comme des profils à risque les jeunes conducteurs, les personnes malussées ou résiliées. Une surprime sera alors imposée en conséquence.

Le lieu de résidence aurait aussi une incidence sur le calcul de la prime, notamment si les sinistres recensés y sont nombreux. Enfin, la fréquence d’utilisation du deux-roues jouera aussi un rôle puisqu’un utilisateur quotidien devra payer une prime plus chère que le conducteur du dimanche.

deux-roues

Prendre le temps de choisir pour faire des économies

Tandis qu’en France, il est impératif de souscrire une assurance pour conduire un deux-roues sous peine de se voir infliger une amende de 3 750 € accompagnés d’éventuelles peines complémentaires, le conducteur a tout intérêt à choisir la formule la plus adaptée à ses besoins. Tout d’abord, une assurance tous risques, la plus chère sur le marché, n’est réellement recommandée que pour un deux-roues neuf ou de forte valeur.

Dans le cas d’une moto ou d’un scooter d’occasion, une assurance au tiers étendu sera suffisante. Outre l’obligatoire responsabilité civile permettant de couvrir tous les dommages matériels et corporels causés à autrui, l’assuré pourra aussi souscrire à des garanties optionnelles. Parmi celles-ci, la garantie individuelle pilote est indispensable puisqu’elle permet au conducteur d’être indemnisé en cas de dommages corporels. Il est aussi possible d’inclure dans le contrat une garantie contre les vols et les incendies dont pourrait être victime le deux-roues assuré. Une telle option permettra alors d’obtenir une indemnisation égale à la valeur du véhicule le jour des dégâts ou égale à la valeur définie dans le contrat.

Par ailleurs, le propriétaire d’un deux-roues possédant en plus une voiture peut étudier la pertinence de la souscription d’une assurance auto moto combinée auprès d’un même assureur afin de faire des économies.

Comment trouver le meilleur contrat d’assurance deux-roues ?

Une fois les besoins parfaitement identifiés, le futur assuré aura tout intérêt à demander le plus de devis possible auprès des compagnies d’assurances. Il pourra aussi s’adresser directement à un courtier ou avoir recours aux différents comparateurs en ligne, très nombreux sur le web.

Une fois l’assureur choisi, le souscripteur du contrat pourra aussi, s’il en a les moyens, réaliser un paiement annuel pour régler ce dernier. Une méthode moins chère que le paiement fractionné. De même, le paiement par prélèvement sera légèrement moins onéreux que le paiement par chèque car n’entraînant pas de frais de gestion supplémentaires.

Pour les conducteurs faisant un usage irrégulier ou occasionnel de leur deux-roues, il peut être également financièrement intéressant d’opter pour l’assurance moto au kilomètre, qui consiste à ne payer que pour la distance parcourue au cours d’une année.

Enfin, pour celles et ceux ne sillonnant les routes qu’une partie de l’année, l’assurance saisonnière peut être un choix judicieux, avec, là encore, des économies possibles à la clé. Un tel contrat permettra au conducteur, durant les périodes où il n’utilise pas son deux-roues, de suspendre uniquement les garanties roulantes. En parallèle, il lui sera toujours possible de bénéficier de la garantie vol et incendie.

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/Free-Photos) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Lannuon : 800 000€ a bellomzerioù-hezoug laeret ha yao d’an 9-3 !

E miz gouere 2020 e klaskas ur vandennad torfedourien laerañ 14 paledad a bellomzerioù-hezoug e takad greantel Pégase e...

Var. Des bénévoles des Restos du coeur démissionnent après avoir été menacés par des migrants

À Fréjus, les bénévoles de l'antenne des Restos du cœur ont collectivement quitté l'association, lassés de devoir apporter une...

Articles liés