GAFA : vers une dictature numérique ? Avec Olivier Babeau

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Les GAFA sont de plus en plus puissants, et on assiste à un véritable transfert de souveraineté des Etats vers ces GAFA.

Olivier Babeau, essayiste et président de L’Institut Sapiens, est l’invité de Livre Noir pour décrypter ce phénomène. Entre liberté d’expression menacée, toute-puissance fiscale de ces grandes entreprises et impuissance de l’Union-Européenne, l’auteur du livre « Le Nouveau désordre numérique » nous emmène au coeur de ces enjeux fondamentaux du XXIème siècle.

Présentation du livre par l’éditeur :

La crise sanitaire du printemps 2020 aura consacré le triomphe du numérique.
Les nouvelles technologies portaient l’espoir d’un monde plus égalitaire.
L’espoir est cruellement déçu.
Il y a d’un côté ceux qui sont tout, de l’autre ceux qui ne sont rien.
On pensait que le numérique allait libérer les entreprises. En réalité, il assied la domination de quelques titans capables d’imposer leur loi.
On pensait qu’il allait mêler les classes sociales en donnant à chacun sa chance. Hélas, il sépare les élites technophiles des populations déconnectées et sans avenir.
On pensait qu’il allait renforcer la démocratie. Que voyons-nous ? Elle n’a jamais été aussi faible, prise en étau entre les dictatures ultramodernes et les revendications de minorités qui en sapent les bases.
Si nous n’agissons pas, le numérique va détruire la civilisation.
Nous devons changer nos institutions, maîtriser le pouvoir prométhéen donné par les technologies, redonner à la société son équilibre et aider l’homme à trouver sa nouvelle place

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Ober anaoudegezh gant Bro ar Gwin e Liger-Atlantel

E-pad ar vakañsoù e-lec'h mont da vro-Euskadi evel boaz e c'hell ar vretoned kar o bro ober anaoudegezh gant...

Gag : un festival féministe breton touché par le Covid

Les 31 juillet et 1er août dernier à Concarneau c'était le festival féministe queer et compagnie "Very Bad Mother" Négligeant...

Articles liés

L’expansion des réseaux sociaux au coeur de la géopolitique mondiale

Les réseaux sociaux constituent une sorte de nouvelle frontière dans le domaine de l'internet. Les entreprises privées multinationales (telles que Twitter, Facebook et d'autres)...

« La taxe Gafa pèse désormais sur les PME françaises ! »

Google a choisi de répercuter la taxe Gafa sur ses tarifs publicitaires en France, qui augmenteront de 2% à compter du 1er mai 2021....

Alain de Benoist : « Internet n’est pas un espace de liberté, mais un espace de flicage, d’ordures verbales et de tout à l’égo...

Cela faisait quelques mois que nous n'avions pas interviewé Alain de Benoist afin de connaitre son sentiment sur l'actualité récente. C'est chose faite désormais...

Si vous voulez protéger votre vie privée numérique, fuyez Whatsapp avant le 8 février

Nous évoquions hier la croissance ces derniers jours de l'application Telegram, suite à la vague de censure, de terrorisme économique et sociétal orchestré par...