GAFA : vers une dictature numérique ? Avec Olivier Babeau

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Les GAFA sont de plus en plus puissants, et on assiste à un véritable transfert de souveraineté des Etats vers ces GAFA.

Olivier Babeau, essayiste et président de L’Institut Sapiens, est l’invité de Livre Noir pour décrypter ce phénomène. Entre liberté d’expression menacée, toute-puissance fiscale de ces grandes entreprises et impuissance de l’Union-Européenne, l’auteur du livre « Le Nouveau désordre numérique » nous emmène au coeur de ces enjeux fondamentaux du XXIème siècle.

Présentation du livre par l’éditeur :

La crise sanitaire du printemps 2020 aura consacré le triomphe du numérique.
Les nouvelles technologies portaient l’espoir d’un monde plus égalitaire.
L’espoir est cruellement déçu.
Il y a d’un côté ceux qui sont tout, de l’autre ceux qui ne sont rien.
On pensait que le numérique allait libérer les entreprises. En réalité, il assied la domination de quelques titans capables d’imposer leur loi.
On pensait qu’il allait mêler les classes sociales en donnant à chacun sa chance. Hélas, il sépare les élites technophiles des populations déconnectées et sans avenir.
On pensait qu’il allait renforcer la démocratie. Que voyons-nous ? Elle n’a jamais été aussi faible, prise en étau entre les dictatures ultramodernes et les revendications de minorités qui en sapent les bases.
Si nous n’agissons pas, le numérique va détruire la civilisation.
Nous devons changer nos institutions, maîtriser le pouvoir prométhéen donné par les technologies, redonner à la société son équilibre et aider l’homme à trouver sa nouvelle place

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas vivre sur le même sol...

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas...

Rennes. Un individu fonce en voiture sur un policier

Dans la nuit du 5 au 6 mai à Rennes, du côté de la Prévalaye, quatre policiers qui réalisaient...

Articles liés

L’expansion des réseaux sociaux au coeur de la géopolitique mondiale

Les réseaux sociaux constituent une sorte de nouvelle frontière dans le domaine de l'internet. Les entreprises privées multinationales (telles que Twitter, Facebook et d'autres)...

« La taxe Gafa pèse désormais sur les PME françaises ! »

Google a choisi de répercuter la taxe Gafa sur ses tarifs publicitaires en France, qui augmenteront de 2% à compter du 1er mai 2021....

Alain de Benoist : « Internet n’est pas un espace de liberté, mais un espace de flicage, d’ordures verbales et de tout à l’égo...

Cela faisait quelques mois que nous n'avions pas interviewé Alain de Benoist afin de connaitre son sentiment sur l'actualité récente. C'est chose faite désormais...

Si vous voulez protéger votre vie privée numérique, fuyez Whatsapp avant le 8 février

Nous évoquions hier la croissance ces derniers jours de l'application Telegram, suite à la vague de censure, de terrorisme économique et sociétal orchestré par...