Départementales en Loire-Atlantique : les Patriotes auront des candidats à Nantes et Saint-Nazaire

A LA UNE

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

Un livre sur les trois épurations dans l’armée française entre 1940 et 1966 [Interview]

André Bourachot et Henri Ortholan sont deux officiers de l’armée de terre, un général en 2ème section et un...

Les Patriotes aussi entendent être visibles aux élections cantonales des 20 et 27 juin. La décision de Philippe Grosvalet de mettre fin à sa carrière politique et de passer le relais à son successeur socialiste Michel Ménard, élu dans le canton de Nantes 7 déplace le centre de gravité politique de l’élection de Saint-Nazaire – Philippe Grosvalet était conseiller général du canton de Saint-Nazaire 2 – au nord-est de Nantes. Où les Patriotes préparent une candidature. Nous avons interviewé leur  référent régional – et élu régional sortant – Alain Avello.

Breizh Info : Ainsi, les Patriotes auront des candidats aux cantonales en Loire-Atlantique ? 

Alain Avello : Oui, sur le canton de Nantes 7 ; nous sommes déjà très présents sur le marché de Doulon pour nos actions militantes. Nous envisageons une autre candidature, à Saint-Nazaire, sur le 1er ou le 2ème canton. Cela dit, la sociologie de nos adhérents est de plus en plus dissemblable du RN, nous n’avons donc pas intérêt à présenter des candidats là où le RN fait des scores élevés.

Breizh Info : Justement, en terme d’adhérents, les Patriotes, combien de divisions ? 

Alain Avello : Nous avons 300 adhérents, et 15.000 au niveau national ; il faut savoir que le RN au niveau national n’a plus que 22.000 adhérents [27.000 selon le Point en février 2020, 83.000 clamés par le RN début 2021] et il y avait 330 adhérents au RN de Loire-Atlantique il y a un mois. Nous faisons jeu égal avec le RN, avec des adhérents qui pour la plupart viennent de la gauche ou du centre-gauche, qui ont pu avoir un engagement politique il y a longtemps et qui se sont détournés de la politique, par dégoût. Ils nous rejoignent car ils voient qu’on n’est pas là pour la gamelle.

Breizh Info : Autrement dit, vous avez surmonté le choc des 0.6% aux européennes ? 

Alain Avello : On a été déçu – les sondages nous mettaient à 2.5%, on a bu la tasse certes, mais de l’eau a coulé sous les ponts. D’ailleurs le soir des élections Nigel Farage avait envoyé un SMS à Florian Philippot pour lui dire que ses premiers résultats électoraux avaient été du même genre, échouer au début ne présage pas de l’avenir. Les vidéos de Florian Philippot sur YouTube, très vues, sont un bon vecteur de nos adhésions.

Breizh Info : On vous prête aussi des proximités avec Génération Frexit, le parti créé en juillet 2020 par une majorité d’ex-cadres et de militants de l’UPR qui l’ont quitté après que les déboires judiciares de François Asselineau aient été rendus publics en avril 2020 ? 

Alain Avello : Nous nous côtoyons, ils sont très corrects, d’autant plus qu’ils ne se veulent pas un mouvement politique ; nous avons des actions militantes ensemble, à Basse-Indre, au Vieux Doulon.

Breizh Info : Pour revenir à Nantes-7, allez vous mener campagne sur des problématiques locales, la question de l’urbanisation par exemple, qui suscite de forts clivages et même une ZAD rue de la Papotière, le Jardin des Ronces ? 

Alain Avello : Clairement, on va plutôt parler de problématiques plus larges ; nous allons aussi nous présenter pour des questions de visibilité et pour tester notre progression. Nous n’envisageons pas gagner, mais être vus et se mesurer.

Breizh Info : Zemmour ou Marine le Pen ? 

Alain Avello : Zemmour, clairement, du moins en mon nom personnel.

S’il est candidat, c’est la meilleure chose qui puisse arriver à la droite. Marine le Pen a tout renié, le RN n’est plus souverainiste, ils ont abandonné la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, ils veulent payer la dette… il y a trois grandes trahisons politiques auxquelles j’ai assisté. La trahison du peuple de gauche par le PS en 1982, celle de la France et de la souveraineté par le traité de Maastricht en 1992 et le retournement du RN sur l’euro et l’Europe.

Breizh Info : Que pouvez-vous dire de Hervé Juvin, chef de file du RN en Pays de Loire pour ces régionales ? 

Alain Avello : Qu’il est un concentré des trahisons du RN – il se vante d’ailleurs d’avoir inspiré le reniement sur l’Union européenne. Je rappelle que c’est un actionnaire des GAFAM [d’après sa déclaration HATVP en 2019 il a 16.692€ en actions Amazon et 9500 € de Microsoft], que son Parti Localiste est un cache-sexe de l’ethnodifférentialisme, et c’est surtout un satellite du RN, car le RN ne rassemble pas, il crée des machins à côté qui donnent l’illusion d’un pluralisme mais personne n’est dupe.

Breizh Info : D’après sa déclaration HATVP Hervé Juvin a surtout 634.800€ en actions Air Liquide, 168.660€ en actions Total, 54.723 € en actions Vinci et 44.439€ en actions Shell, cela ressemble plutôt aux quinze valeurs refuge que l’économiste Charles Gave listait dans nos colonnes en 2019, on est loin d’un tycoon des GAFAM avec des millions investis dans Facebook, TikTok ou Tesla, non ? 

Alain Avello : Le cas Juvin donne absolument raison à notre départ. Tout comme les personnes qui dirigent le RN en Loire-Atlantique ou en Vendée. Jean-Patrick Fillet [tête de liste en Vendée] illustre bien le RN actuel, une interminable fin de règne de Marine le Pen qui donne le pouvoir aux flatteurs et fait triompher les médiocres. L’avantage d’une candidature Zemmour, c’est que la page du RN est définitivement tournée.

Breizh Info : Y aura-t-il d’autres candidatures Patriotes en France ? 

Alain Avello : Une vingtaine, principalement dans le Nord et l’Est. Nous sommes limités en terme de financement – avancer le R39 [l’impression de la propagande électorale] dans un canton coûte 3 à 4000 € donc cela va limiter le nombre de candidatures. Dans la région, nous espérons aussi une candidature en Vendée où nous avons une centaine d’adhérents et une référente, Oksana Lechartier, très active.

Propos recueillis par Louis-Benoît Greffe

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Natalité en crise : pas de baby-boom spécial Covid

Au sommaire : Actualités des parents : pas de baby-boom spécial Covid Consommation : anniversaire pour vos enfants, pourquoi...

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, elle rêve de décrocher un titre de championne de France

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, la guingampaise Sandra Morcet va enfin pouvoir disputer son combat pour le titre de...

4 Commentaires

  1. Enfin une bonne nouvelle.
    Ce n’est pas la peine d’encourager des candidats RN dont on sait déjà que leur parti s’est soumis à la dictature sanitaire et compte pratiquer cette lubie qui s’appelle l’union des droites.
    La droite est morte, pour commencer.
    De toute façon, nous ous ne voulons plus de candidats qui pratiquent ce mot d’ordre hélas connu : « Les promesses n’ engagent que ceux qui les écoutent

    • en effet la droite s’est ralliée a macron et le pen n’en est pas loin non plus seuls les patriotes et generation frexit sont honnetes ;esperons que les français vont enfin se réveiller !

      • J’ai quelques doutes sur le réveil des Français. Ce sont majoritairement des ‘covidés’. Un comportement consternant dans « la patrie de la Révolution et des droits de l’homme » !

  2. Le RN s’est soumis au système et à la dictature sanitaire. Alors que Philippot a fait un sans faute.
    On n’oubliera pas !
    « Nous n’appellerons jamais à la résistance civile » déclarait Bardella récemment.
    Dont acte.
    Sur les dossiers locaux dans les Pays de la Loire le RN a constamment fait obstacle au travail de ses élus régionaux en provoquant la scission du groupe au risque de sa disparition totale et des dissensions internes pour des raisons de vindicte personnelle qui n’avaient pas leur place si l’intérêt des populations primait.
    Le RN se moque complètement des habitants des Pays de la Loire, et peu lui importait que ses élus portent leur voix.
    Dont acte là aussi.

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Tyrannie sanitaire. Une manifestation samedi 8 mai à Auray (56)

Après le Finistère (Quimperlé) et les Côtes d'Armor (Dinan et Saint-Brieuc), voici que le Morbihan se met en branle contre la tyrannie sanitaire et...

Bretagne. Les Patriotes et Debout la France ont manifesté contre la tyrannie sanitaire

Des militants finistériens du parti de Nicolas Dupont-Aignant, « Debout la France », alliés pour l'occasion avec « Les Patriotes » de Florian Philippot,...

Tyrannie sanitaire. Les Patriotes vont manifester à Quimper, Brest et Morlaix ce samedi 30 janvier

Plusieurs manifestations sont organisées par le mouvement Les Patriotes, de Florian Philippot, à Quimper, Brest et à Morlaix, samedi 30 janvier, devant la Préfecture...

Florian Philippot : débat explosif sur CNews face à une Macroniste qui adore le confinement !

Florian Philippot : débat explosif sur CNews face à une Macroniste qui adore le confinement. Actuellement, le président du mouvement Les Patriotes est la...