Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pour « Les Patriotes » de Loire-Atlantique, « la présidente de l’Université de Nantes doit remettre sa démission »

Pour « Les Patriotes » de Loire-Atlantique, « la présidente de l’Université de Nantes doit remettre sa démission », suite au courriel adressé, au nom de la présidence de l’université, aux étudiants de Nantes, appelant à faire barrage à l’extrême droite à l’occasion du deuxième tour de l’élection présidentielle.

« L’expression publique, à destination tout particulièrement des quelques 42 000 étudiants de l’université, contrevient gravement à l’impératif de neutralité politique et idéologique devant absolument y prévaloir, telle que sans ambiguïté formulé dans le Code de l’éducation, dont l’article L141-6 dispose que « le service public de l’enseignement supérieur est laïque et indépendant de toute emprise politique [et] respecte la diversité des opinions ». Nul n’étant censé ignorer la loi et, a fortiori, une présidente d’Université, juriste de surcroît, ce courriel ne saurait rester sans conséquence.

Aussi nous interpellons le Conseil d’administration de l’Université de Nantes, auquel nous demandons instamment de faire entendre à Madame Carine Bernault que, suite à ce manquement délibéré à son obligation de neutralité par laquelle elle a gravement contrevenu à la loi, elle ne saurait conduire jusqu’à son terme son mandat de présidente, pour autant qu’elle ne se résolve d’elle-même, dans un geste d’honneur et pour préserver l’institution qu’elle préside, à présenter spontanément sa démission » indique le mouvement, dont le responsable départemental est Alain Avello.

«La prise de position de la présidente de l’université de Nantes, en violation des règles de neutralité qu’impose sa fonction, est une faute lourde. Les étudiants ont raison de s’en scandaliser. Soyez libres : ne vous laissez pas dicter vos choix par les amis d’Emmanuel Macron !», a de son côté réagi Jordan Bardella, président par intérim du Rassemblement national.

Interrogé à ce sujet par Le Figaro, Serge Slama, professeur de droit public à l’Université Grenoble Alpes, n’est pas aussi affirmatif. «En tant que professeur des universités, Carine Bernault a une liberté d’expression très forte. Un universitaire peut prendre parti dans le débat public. Prenez la tribune des universitaires qui ont appelé à voter Mélenchon. Le problème, c’est qu’elle n’est pas que professeur, elle est aussi présidente. Elle exerce une fonction officielle et représente l’université, ce qui implique une certaine neutralité. Son opinion n’est pas forcément celle de toute la communauté éducative», explique Serge Slama. «Je ne parlerais pas de faute, mais d’ambiguïté.»

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Pour « Les Patriotes » de Loire-Atlantique, « la présidente de l’Université de Nantes doit remettre sa démission »”

  1. Pschitt dit :

    La faute n’est pas d’avoir une opinion et de l’exprimer (quoique… si elle avait pris position pour Marine Le Pen, on en aurait entendu, des cris d’horreur !). La faute, c’est d’avoir utilisé pour exprimer son opinion les moyens de sa fonction de présidente : ordinateur, adresse mail et, surtout, fichier des étudiants. Le détournement de pouvoir paraît évident.

  2. Gillic dit :

    Non, cette sinistre bonne femme devrait être virée par sa hiérarchie si celle ci était intègre !!! On peut encore rêver !!!!!!

  3. ubersender dit :

    Ils n’ont pas honte, ces présidents d’universités – Nantes n’est hélas pas un cas isolé – d’appeler, comme en 2017, à “faire barrage à l’extrême-droite” en invoquant la “protection de l’état de droit”. Les fascistes, ils ne sont pas dans l’opposition, ils sont au pouvoir depuis 5 ans. Depuis 5 ans ils violent impunément toutes les règles de droit sanitaires, administratives, constitutionnelles et pénales. Depuis 5 ans, la seule règle qui prévaut est celle de la confusion des pouvoirs, dont il découle qu’il n’y a plus de Constitution dans notre pays. La corruption et les conflits d’intérêts sont la règle ; les privations de libertés et les contraintes, un mode de gouvernement ; l’affirmation de la primauté des devoirs sur les droits, la confirmation de la dérive tyrannique du pouvoir en place …. Comment vont-ils pouvoir sérieusement défendre “l’état de droit” devant leurs étudiants face à des telles violations manifestes et permanentes de ce concept par ceux qu’ils veulent protéger contre vents et marées ?

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Santé

Les super pouvoirs de la musique. Reportage

A La Une, International

J.D. Vance (sénateur Républicain de l’Ohio) : « J’aimerais que les élites européennes écoutent leurs citoyens pour une fois »

Environnement

Les pratiques agricoles durables

Train

Lamballe

Bretagne : Retour du train entre Dinan et Lamballe en 2024 après un an de travaux

Sociétal

Frédéric Aigouy, le journaliste interdit d’Elysée

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Législatives 2022, Politique

Législatives 2022. La profession de foi de Gérald Hebert, candidat dans la 2ème circonscription du Finistère

Découvrir l'article

Législatives 2022

2e circonscription du Morbihan. Alexandre Vellutini présente sa candidature sous l’étiquette « Les Patriotes » [Interview]

Découvrir l'article

Politique

Présidentielle 2022. Les adhérents Les Patriotes plébiscitent Eric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan

Découvrir l'article

Politique

Florian Philippot : « La violence d’État contre des millions de Français est inouïe ! »

Découvrir l'article

Politique

Florian Philippot en meeting à Conquereuil (44) le 19 décembre

Découvrir l'article

Local, NANTES

Rassemblement contre la Pass sanitaire, dimanche à Nantes

Découvrir l'article

Local, Santé

Une manifestation à Lamballe samedi 12 Juin contre le Pass Sanitaire

Découvrir l'article

Sociétal

Tyrannie sanitaire. Une manifestation samedi 8 mai à Auray (56)

Découvrir l'article

Politique

Départementales en Loire-Atlantique : les Patriotes auront des candidats à Nantes et Saint-Nazaire

Découvrir l'article

Politique

Bretagne. Les Patriotes et Debout la France ont manifesté contre la tyrannie sanitaire

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍