Populations humaines : différences génétiques et controverses

A LA UNE

Existe-t-il sujet scientifique plus sulfureux que celui des différences génétiques entre les populations humaines ? Dans cette émission, Floriane Jeannin et Nicolas Faure étudient cette question avec minutie, en s’appuyant sur les témoignages de plusieurs spécialistes ainsi que sur de nombreuses publications scientifiques.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

À Nantes, Jonathan s’est retrouvé à la rue à 21 ans

Placé à l'âge de 3 ans, Jonathan a enchaîné les foyers et les familles d'accueil. À ses 21 ans...

Tyrannie sanitaire et loi vigilance sanitaire. Les votes des parlementaires du Morbihan.

Déposé le 13 octobre 2021, le projet de loi portant diverses dispositions de vigilance sanitaire, qui vise à proroger...

3 Commentaires

  1. excellente émission ; bien sûr que les races humaines existent ; c’est la définition de la race qui n’est pas bonne et qui est à revoir , mais pas par des idéologues drapés dans les dogmes humanites genre franc mac….

  2. Bien sûr que les races existent, la question est de savoir jusqu’ou elles impactent les différences individuelles en dehors de l’apparence physique. Ajoutons qu’en matière génétique, les différences entre H/F sont 15 fois plus importantes que les différences entre les hommes mâles et les femmes. Sur le plan épigénétique (après activation des gonades et des gènes dormants) elles peuvent atteindre 40%.
    La contre vérité est dont plus encore dans la théorie du genre que dans la négation de l’existence des races.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés