Genêts (Manche). Un cimetière saccagé et pillé aux portes de la Bretagne

A LA UNE

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Le cimetière du village de Genêts, dans la Manche, a été pillé voilà quelques jours avec près de 20 tombes saccagées et des croix en fonte volées. Des sépultures d’enfants ont également été dégradées.

Un cimetière pillé dans un village du Sud Manche

Les observateurs devront probablement guetter en vain un éventuel déplacement dans la Manche du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. En effet, le sort de la commune de Genêts, située dans le sud du département de la Manche, aux portes de la Bretagne, n’intéresse pas grand monde à Paris. Et pourtant, ce village d’un peu plus de 400 habitants a vu son cimetière pillé dans la nuit du lundi 7 au mardi 8 juin derniers.

Des faits qui ont été constatés par des locaux le mercredi 9 juin au matin, tandis que des débris gisaient sur l’allée centrale du cimetière avec notamment des éclats de plaques funéraires et des morceaux de croix en fonte.

Le cimetière de Genêts saccagé. Source : ©La Gazette de la Manche

Des croix métalliques dont certaines veillent sur les tombes du cimetière depuis plus d’un siècle…

Près de 20 tombes saccagées pour récupérer la fonte ?

Par la suite, la maire de Genêts Catherine Brunaud-Rhym, alertée par des habitants s’étant rendus sur les sépultures de leur proches, est venue constater la scène de désolation : « Quand j’ai vu les dégâts, j’en aurais pleuré. Notre église est classée monument historique comme son enclos. C’est une des spécificités du village, c’est comme au Mont-Saint-Michel. Cet enclos a valeur de jardin public pour les habitants. Comme l’église, il est très fréquenté. » a-t-elle précisé à la presse locale. Par ailleurs, le cimetière de Genêts est le seul classé du département avec celui du Mont-Saint-Michel.

Quant au mode opératoire, les premiers éléments de l’enquête menée par la gendarmerie de Sartilly et le parquet de Coutances suite à ces faits indiquent que les pilleurs seraient intervenus en deux temps. À savoir une première fois durant la nuit de lundi 7 juin afin de faire du repérage, non sans avoir arraché au passage des croix dans le cimetière des enfants, renforçant encore le caractère ignoble de ce saccage.

Puis ils seraient donc revenus la nuit suivante afin de commettre le plus gros du vol. Au total, les gendarmes ont constaté le saccage de 18 tombes et le vol de 17 croix en fonte. En parallèle, comme indiqué précédemment, certaines croix cassées et découpées en morceaux ont parfois été abandonnées dans les allées du cimetière de Genêts. Des restes qui ont été mis à l’abri après ces tristes découvertes.

En ce qui concerne le profil de ces voleurs/profanateurs, la piste de la récupération de la fonte des croix dans le but d’une revente sous forme de matières premières était, aux dernières informations, privilégiée tandis que plusieurs éléments portent à croire que ce pillage n’est pas le fait de passionnés du patrimoine religieux…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

La loi ouvrant le droit à la PMA publiée aujourd’hui au Journal Officiel

A croire que cette loi était une d'urgence vitale pour la société bretonne et française : la loi bioéthique...

Emmanuel Macron sur Tiktok : «C’est désastreux» dénonce Nicolas Vidal

Le 2 août, Emmanuel Macron s’est exprimé sur TikTok et Instagram, invitant les français à l’interroger sur la vaccination. Depuis...

4 Commentaires

  1. Pas la peine de se demander qui sont les auteurs de ces saccages indignes ! Voilà ce que donnent des frontières ouvertes à tous les vents.

  2. @Pluton92
    A chercher également du coté des gens du voyage qui ne recule devant rien pour trouver des métaux a revendre ; en régions parisienne ce sont des roumains dans de vieille camionnette qui écument les villes et villages .

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Royaume-Uni. Des centaines de clandestins ont traversé la Manche depuis la France ces derniers jours

En ce mois de juillet, les traversées de la Manche par des migrants clandestins vers le Royaume-Uni depuis la France ne connaissent pas de...

Immigration. En hausse par rapport à 2020, les traversées de la Manche par des clandestins se poursuivent

Les traversées de migrants illégaux depuis les côtes françaises vers celles du Royaume-Uni se sont poursuivies ces derniers jours à un rythme soutenu. 80...

Pollution maritime. Ifremer invite le public à signaler les déchets d’engins de pêche via l’application Fish & Click [Vidéo]

Pour tenter de limiter les déchets d'engins de pêche en mer et sur la côte, Ifremer a lancé un programme participatif invitant le public...

Reportage. Une virée à la découverte de la Basse-Normandie et des plages du Débarquement

En ce Dimanche, nous vous proposons un petit reportage touristique à la découverte de la Basse-Normandie et des plages du Débarquement. Ou plutôt d'une...