La Huitième Note

A LA UNE

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Le camarade Poutine a trop lu Jean-Robert Pitte. Il vient de confondre son « produit » avec un terroir d’origine qui ne lui appartient pas. C’est fort navrant. En France, sauf en Bordelais – et encore, soyons sérieux, ça n’est qu’une pique pas marrante -, l’appellation d’un vin (ou du camembert) désigne une boisson « alcoolisée » (hi hi hi, les guillemets pour les adeptes des sociétés de tempérance ) ou tout autre produit agricole provenant d’un périmètre précis dans une région du même nom.

Exemples : les douze appellations « premier cru » de Vosnes-Romanée, qui sont : Les Suchots, Les Beaux-Monts, Aux Brûlées, Les Chaumes, Aux Raignots, La Combe Brûlée, Le Clos des Rés, Les Gaudichots, Aux Malconsorts, Les Petits Monts, La Croix Rameau, Cros Parentoux… et les six grands crus : romanée saint-vivant, richebourg, la romanée, la romanée-conti, la tâche et la grande rue… (Je les sais par choeur !)

Je vomis la prétention du géographe Jean-Robert Pitte qui travaille pour l’uniformisation internationale du goût et des vins et s’est glissé abusivement dans une série prestigieuse pour parler de la Bourgogne et affermir sa thèse sur le « fantasme du terroir ». Il n’y a pas de fantasme là où plongent leurs racines les différents cépages suçant un sol qui n’est pas le même d’un quartier à l’autre… quartiers séparés par de petits murs installés depuis des siècles par de méticuleux paysans-goûteurs… parce que le vin de tel endroit ne peut s’identifier avec tel autre venu d’ailleurs – de pas très loin mais quand même d’ailleurs. C’est ce que nous dit le grand seigneur du vin, Aubert de Villaine, expliquant la différence entre son appellation de romanée-conti et celle d’un voisin qui s’estimait lésé par le fait qu’une simple charrière les séparât… Aubert de Villaine était cru mais direct en évoquant le peu de distance (celle du périnée) séparant deux orifices… naturels… ça se « sentait au doigt ».

Donc le camarade Poutine s’aventure dans le pas sérieux en n’autorisant l’appellation « champagne » qu’aux affreuses piquettes effervescentes de son empire. Le terme « champagne » n’existe qu’en France, bien en avant des marches de Lorraine (avant le duché de Bar), entre la Marne et la Meuse. C’est un abus de marchand de pinard qu’appeler « champagne » tout produit mousseux. C’est rance et vieux comme le vin… qui ne date pas des légionnaires romains mais des leçons de viticulture données par des Grecs à des paysans pas encore Gaulois… dès le huitième siècle avant notre ère. La preuve nous sera donnée plus tard à Narbonne et autour de l’admirable Phocée… Comment douter de l’intuition de « naturels » subjugués par des marchands alors qu’ils possédaient les premiers cépages ? L’imitation a perdu le commerce… Il faut lire avant de boire !

Bien entendu je laisse à notre ami Raphno le soin de vous présenter une sélection des grands crus de Champagne… Il a le temps…Et c’est pas encore la bonne saison (hors mariage). Vacciné, mais toujours aussi vieux, je suis allé au cinéma. Enfin, presque… J’ai regardé, sur mon gigantesque écran plat, « Hôtel du Nord » avec forcément la chère Arletty et l’immense Louis Jouvet… et les « gentils » Jean-Pierre Aumont et Annabella… sans parler de l’éclusier cocu (y’en a pu !) Prosper Trimaux (je veux dire Bernard Blier tout jeunot déjà gras) et sa « daronne », Ginette (inoubliable Paulette Dubost)… C’était ce qu’on faisait de mieux avant-guerre. En particulier le formidable orchestre du bal des « 13, 14, 15 juillet » de 1938… Je m’en souviens, j’avais deux ans ! Le temps de la crotte approche…

MORASSE

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Antoniorosset) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

La loi ouvrant le droit à la PMA publiée aujourd’hui au Journal Officiel

A croire que cette loi était une d'urgence vitale pour la société bretonne et française : la loi bioéthique...

Emmanuel Macron sur Tiktok : «C’est désastreux» dénonce Nicolas Vidal

Le 2 août, Emmanuel Macron s’est exprimé sur TikTok et Instagram, invitant les français à l’interroger sur la vaccination. Depuis...

2 Commentaires

  1. Pour la Russie, il s’agit simplement d’une des réponses aux sanctions ubuesques, en particulier, de la France !
    La plupart des producteurs de Champagne, présents sur le sol français, se sont adaptés sans problème !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Le Septième Sot (petit complément)

Je rempile chez Muray… Parti du « 89-91 », j’en suis à picorer le « 92-93 »… tss… à presque chaque page sa merveille d’écriture....

Le Septième Sot

Tout le monde n’est pas en vacances… Je quitte à l’instant le général d’Armée Lecointre : pour sa dernière interview sur LCI. Avec l’ineffable Partouche,...

Vladimir Poutine abandonne le dollar. En route vers un monde sans la monnaie américaine ?

Le désamour entre les USA et la Russie ne date pas d'hier. La Guerre Froide a bien sûr exacerbé des divergences idéologiques, et l'après-guerre...

Varia (4) … La Commune est (presque) morte…

J’ai regardé « Floride », le film de Philippe Le Guay qui repassait sur la III (des « bâtons » pour 3… hi hi...