Migrants. « Guing’emploi et compétences », le retour !

Entre décembre 2019 et septembre 2020, un dispositif expérimental pour l’intégration de quatorze migrants baptisé « Guing’emploi et compétences » avait été mis en oeuvre dans la ville de Guingamp en Côtes d’Armor.

Ce dispositif était financé à hauteur de 105 000 € par le ministère de l’Intérieur (direction générale des étrangers en France) et 45 000 € par la Région Bretagne. Mazette ! Pour mettre en place « Guing’emploi et Compétences, il aura fallu tout de même mobiliser les expertises complémentaires de quatre opérateurs locaux (coallia, alter intérim, clps, centre social) pour orienter ces migrants vers le métier en tension d’agent de production et de tri dans l’industrie.

Fort de cette coûteuse expérience, ce mardi, le député LREM costarmoricains Yannick Kerlogot annonce :

« C’est avec une grande satisfaction que j’ai appris hier auprès du ministère de l’Interieur la reconduction des financements pour un « Guing’emploi et compétences 2″ qui doit s’orienter, à partir de septembre 2021, vers les métiers de l’agriculture. »

150 000 € pour 14 immigrés, soit 10 714 € par personne ! Eh bien ! Des « opérateurs locaux » mis en mouvement en Bretagne pour des personnes qui ont déjà un pays à eux. Est-ce que les chômeurs autochtones du Pays de Guingamp bénéficient des mêmes aides, de la même sollicitude et du même accompagnement ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !