Migrants. « Guing’emploi et compétences », le retour !

A LA UNE

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Entre décembre 2019 et septembre 2020, un dispositif expérimental pour l’intégration de quatorze migrants baptisé « Guing’emploi et compétences » avait été mis en oeuvre dans la ville de Guingamp en Côtes d’Armor.

Ce dispositif était financé à hauteur de 105 000 € par le ministère de l’Intérieur (direction générale des étrangers en France) et 45 000 € par la Région Bretagne. Mazette ! Pour mettre en place « Guing’emploi et Compétences, il aura fallu tout de même mobiliser les expertises complémentaires de quatre opérateurs locaux (coallia, alter intérim, clps, centre social) pour orienter ces migrants vers le métier en tension d’agent de production et de tri dans l’industrie.

Fort de cette coûteuse expérience, ce mardi, le député LREM costarmoricains Yannick Kerlogot annonce :

« C’est avec une grande satisfaction que j’ai appris hier auprès du ministère de l’Interieur la reconduction des financements pour un « Guing’emploi et compétences 2″ qui doit s’orienter, à partir de septembre 2021, vers les métiers de l’agriculture. »

150 000 € pour 14 immigrés, soit 10 714 € par personne ! Eh bien ! Des « opérateurs locaux » mis en mouvement en Bretagne pour des personnes qui ont déjà un pays à eux. Est-ce que les chômeurs autochtones du Pays de Guingamp bénéficient des mêmes aides, de la même sollicitude et du même accompagnement ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

La loi ouvrant le droit à la PMA publiée aujourd’hui au Journal Officiel

A croire que cette loi était une d'urgence vitale pour la société bretonne et française : la loi bioéthique...

Emmanuel Macron sur Tiktok : «C’est désastreux» dénonce Nicolas Vidal

Le 2 août, Emmanuel Macron s’est exprimé sur TikTok et Instagram, invitant les français à l’interroger sur la vaccination. Depuis...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Royaume-Uni. Des centaines de clandestins ont traversé la Manche depuis la France ces derniers jours

En ce mois de juillet, les traversées de la Manche par des migrants clandestins vers le Royaume-Uni depuis la France ne connaissent pas de...

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...

40 repuad o kampiñ e Roazhon

Partiet eo ! 40 repuad o deus savet ur seurt kêriadenn a deltennoù e park an Hautes-Ourmes e Roazhon d'ar meurzh 13 a viz gouere....

Espagne. Les arrivées de migrants se poursuivent à Melilla, des policiers blessés par des clandestins [Vidéo]

Melilla, enclave espagnole située sur le continent africain, a connu un nouvel assaut de migrants à sa frontière. Plus de 100 clandestins sont parvenus...