Saint-Nazaire. Ils « semaient la terreur » : trois individus interpellés après une fusillade

Ce vendredi 26 novembre, vers 17h15, trois rafales de tirs ont été entendues rue de la Matte, dans le quartier de Cardurand près de la gare de Saint-Nazaire, dans une rue qui relie la gare à l’église Saint-Gohard.

A peine un quart d’heure plus tard, trois hommes âgés de 24 à 31 ans ont été arrêtés – l’un d’eux sortait tout juste de garde à vue suite à des délits routiers. Deux d’entre eux ont réchappé à l’incendie d’un immeuble vétuste rue de Pornichet, suroccupé, notamment par des migrants nord-africains en situation irrégulières, et où les polices municipale et nationale intervenaient régulièrement pour des faits de délinquance de voie publique et de drogue – il aura fallu deux morts pour que les autorités le reconnaissent.

Les trois individus arrêtés, qui selon les témoins « semaient la terreur » dans les quartiers nazairiens, nient énergiquement toute implication, mais ont été formellement reconnus par plusieurs personnes. Les policiers ont aussi retrouvé des douilles sur place. Ils ont été déférés ce dimanche et devront être jugés sous peu en comparution immédiate.

&

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. Il serait temps que le peuple élise un Président digne de ce nom – bras d’honneur dans le dos, fait par des gens venus d’ailleurs – et qui se moquent bien de la terre d’accueil qu’est la France ! Ils sont là, pour les services sociaux, qui leur offrent la nourriture, le logement, le travail- s’ils veulent bien ! – et une somme égale à ma retraite pour 40 ans de services dans mon pays – elle est pas belle la vie ??? De plus, pour être certain de rester sans rien faire, ils se marient avec les filles du pays et copulent à tour de bras ! plus besoin de travailler avec un enfant par an ! en plus, ils trafiquent ! eh bien on se demande comment nous allons pouvoir payer tous ces parasites, et pendant combien de temps ? durant ce temps, la dette du pays augmente vertigineusement , comme les maladies qu’ils véhiculent et qui de disparues, refont surface ! mais comme tout ce qui dérange, n’en parlons pas ! C’est épouvantable de constater combien on nous ment, on nous méprise, on nous prend pour des demeurés ! Ca commence à fatiguer très sérieusement ! marre !

  2. « Aujourd’hui, l’agression, c’est banal »
    la police sait où les loger dans l’heure, combien de fois ont ils déjà été arrêtés?

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS