Saint-Léger les Vignes (44) : une tombe d’une enfant vandalisée deux fois en 15 jours, 3 jeunes de 10-11 ans interpellés

Le 28 octobre dernier, une enfant décédée à la naissance était inhumée au cimetière de Saint-Léger les Vignes. Le 29 novembre et le 16 décembre, sa sépulture était vandalisée, mais quelques jours après que la famille a fait part de sa douleur sur les réseaux sociaux – et déposé plainte – les auteurs ont été identifiés par la gendarmerie.

Il s’agit de trois jeunes du village, âgés de 10 et 11 ans, inaccessibles aux poursuites pénales donc, mais qui seront tout de même convoqués par le maire avec leurs parents pour qu’ils comprennent la portée de leurs actes et s’excusent. Entre autres, il leur est reproché d’avoir arraché un des anges soudés sur la tombe, volé une bougie (fin novembre) et d’avoir brisé les anges laissés sur la tombe (mi-décembre). Les auteurs ont déjà été convoqués par la gendarmerie ce 20 décembre.

Les actes ne seraient pas motivés : « étant située tout près de l’entrée et ornée de plusieurs objets de petite taille (bougies, anges, cœurs…), la tombe de Rose ait attiré l’attention de ces enfants qui n’ont à aucun moment mesuré la portée de leurs actes et pourtant placé une famille dans une douleur indescriptible ».

En Moselle, après le saccage de 74 tombes dans le cimetière de Fameck, près de Thionville, dans la nuit du 22 au 23 novembre dernier, deux adolescents de 15 et 16 ans avaient été interpellés. Les motifs du vandalisme sont connus : « devant les enquêteurs, ils ont justifié leurs actes par le désir de reproduire l’univers de leurs groupes musicaux favoris », a rapporté à la presse le procureur de la République.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. c’est encore uns fois des justifications idiotes ! sordides, à leur age ils s’en tireront avec un blame, ce qui leur donnera peut être l’envie de recommencer
    quant aux parents, ils devraient au moins être condamnés pécuniairement , au moins aux frais de remise en état . ça donnerait un signal

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS